Contenu principal

Message d'alerte

un médecin injectant vaccin contre une maladie contagieuse (Illustration 2009)L'association Méningites France vient d'annoncer qu'après plus de vingt ans de recherche, le premier vaccin capable de protéger contre la plupart des méningites à méningocoques B vient de recevoir un avis favorable du CHMP aujourd'hui 16 novembre 2012.

Une maladie qui faut-il le rappeler est peut avoir des conséquences extrêmement graves qui provoque une inflammation des membranes enveloppent le cerveau et la moelle épinière. Elle touche essentiellement les enfants et les adolescents et survient, en général, du début de l'hiver au printemps. Il existe trois sérogroupes principaux de la bactérie : A, B (le plus fréquent en France) et C.

Un vaccin pour lequel au niveau européen le comité des médicaments à usage humain (CHMP) évaluent actuellement les demandes relatives aux médicaments dans le cadre des procédures centralisées d'autorisation de mise sur le marché.

Un vaccin qui pourrait être disponible selon l'union européenne au premier semestre 2013. Une arrivée pour lequel « Nous nous réjouissons de l'arrivée de ce nouveau vaccin qui marque une étape supplémentaire dans la lutte contre les méningites à méningocoques et ceux après l'arrivée d'un vaccin contre les méningites à méningocoques C il y a quelques années, nous attendions avec impatience un vaccin efficace contre les méningites à méningocoques B, », à déclare Jimmy VOISINE, Président de l'association Méningites France.

Une maladie peu fréquente en France mais qui existe tout de même, et qui comme le rappelle l'association peut atteindre n'importe lequel d'entres nous. Les méningites à méningocoque qui peuvent toucher par une méningite dont près de 10%. qui décéderont parfois très rapidement après l'apparition des premiers symptômes et 20% de survivants qui garderont des séquelles invalidantes pour toute une vie. Dans la plupart des cas, il n'y a pas de facteurs de risque, elle survient généralement chez des personnes en bonne santé et les symptômes ne sont pas spécifiques.

En Europe, plus de 7000 cas...

Chaque année, environ 1,2 millions de cas de maladie invasive à méningocoques sont enregistrés dans le monde, dont 7.000 se produire en Europe. Plus de 90% des cas de méningite à méningocoque et la septicémie sont causées par cinq des 13 sérogroupes de méningocoques, en particulier les groupes A, B, C, W135 et Y. En Europe, le groupe B est le méningocoque du sérogroupe le plus répandu, avec 3,406-4,819 cas signalés chaque année entre 2003 et 2007, selon un rapport de surveillance publié par le Centre européen de contrôle des maladies. L'avis du CHMP sur Bexsero sera maintenant envoyé à la Commission européenne pour l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir