Contenu principal

Message d'alerte

Une personne participe à une expérience sur le cerveau menée par le Centre de recherche en neurosciences à Lyon le 15 mars 2012 ©afp.com/Jean-Philippe KSIAZEKDix jours après la fin de la semaine nationale du cerveau, la Fondation Neurodis à officiellement lancé la premières technologique des cinq plates-formes consacrées aux signaux intracérébraux, sur le site de l'Hôpital Neurologique de Lyon et qui sera entièrement dédiée à l'épilepsie pharmaco-résistante. Au final ce sont cinq plateformes de haute technologie qui composeront CESAME qui seront intégralement mises en place d'ici juin 2014. Quatre plates-formes dédiées à l'ingénierie cellulaire et optogénétique, à l'imagerie anatomique et fonctionnelle cérébrale, à l'environnement virtuel et neuro-immersion pour la rééducation fonctionnelle, enfin une barrière hémato-encéphalique et biodisponibilité des médicaments

Amélioré les capacités de l'homme...

L'Institut CESAME concouru au prix Catalyzer de Biovision, au forum mondial des sciences de la vie, qui se tenu à Lyon du 24 au 26 mars 2013. Un rendez-vous qui a rassemblé plus de 3000 participants issus de la communauté scientifique, des secteurs académiques, industriels, politiques et des représentants de la société civile, contribuant au succès d'un événement devenu un véritable moteur d'innovation. Avec notamment la participation de 3 Prix Nobel se sont donnés rendez-vous à la Cité internationale de Lyon assistant aux différents débats et conférences qui ont rythmé ces 3 jours autour de 6 thématiques* principales dont l'ambition était de mesurer l'impact des facteurs externes (environnementaux) et internes (biologiques) sur la santé du citoyen.

Le cerveau, maladie neurologie et mental

En Europe, une personne sur trois est frappée d'une pathologie en lien direct ou indirect avec le cerveau et ceci à tous les âges de la vie. Selon l'Organisation mondiale de la santé, les maladies du cerveau représentent 35% des coûts de santé publique. L'Institut CESAME de Lyon répond à ce défi majeur. Il se concentre sur un rapprochement entre les connaissances du cerveau, les maladies cérébrales et les activités mentales, opérant ainsi une réelle ouverture des Neurosciences à la santé mentale et, plus largement, à la société.

CESAME s'appuie sur des compétences internationalement reconnues et diversifiées. Soutenu par les mondes académique, hospitalier et industriel, l'Institut CESAME dispose de tous les atouts pour la création d'un pôle d'excellence hospitalo-universitaire apte à développer des thérapies innovantes rapidement transférables vers la pratique médicale. Il fédère d'ores et déjà un tissu industriel désireux de s'associer à sa démarche de valorisation économique.

Des technologies en évolutions...

Totalement opérationnelle depuis janvier 2013, la première plateforme de l'Institut CESAME consacrée aux signaux intracérébraux est installée dans le service de neurologie fonctionnelle et d'épileptologie de l'Hôpital neurologique de Lyon. Elle est dédiée à la recherche sur les mécanismes fondamentaux de fonctionnement du cerveau humain et à leurs perturbations dans l'épilepsie. Concrètement, cette plateforme permet de réaliser des enregistrements de l'activité électrique du cerveau humain chez des patients souffrant d'épilepsie réfractaire et pour lesquels il est nécessaire d'implanter des électrodes intracérébrales dans un but de traitement chirurgical.

Un matériel dédié à l'électro-encéphalographie (EEG) intracérébrale permet l'enregistrement de 256 canaux avec une fréquence d'échantillonnage pouvant atteindre 2048Hz. L'année 2013 sera consacrée à la mise au point d'enregistrements par microélectrodes permettant d'accéder à l'analyse de l'activité ? Électrique à l'échelle du neurone, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives sur la compréhension, à la fois de la physiologie cérébrale et des processus pathologiques sous-tendant la maladie épileptique. Pour ces enregistrements, des fréquences d'échantillonnages culminant à 30 kHz seront disponibles.

Fondation Neurodis, C'est quoi ?

Image du cerveau prise dans le cadre d'une examen médical (Illustration)Parce que les maladies neurologiques peuvent toucher chacun d'entre nous. Notre cerveau est l'organe irremplaçable qui nous permet de rester nous-mêmes et nous devons tout faire pour le préserver et le soigner. En raison des évolutions technologiques, la recherche coûte aujourd'hui 10 fois plus cher qu'il y a 10 ans.

Fondation reconnue d'utilité publique, la Fondation Neurodis a été créée en 2007 en réponse à un appel d'offres du gouvernement visant à créer des pôles d'excellence de la recherche et des soins en région Rhône-Alpes. Elle a pour mission d'apporter de nouvelles solutions de recherche en Neurosciences afin que les malades bénéficient au plus vite des avancées médicales sur le ... Cerveau et les maladies mentales.

Elle permet de lancer des études épidémiologiques ou thérapeutiques sur un grand nombre de patients pour obtenir des réponses rapides, pertinentes et statistiquement valides, d'aborder des problématiques spécifiques à certaines pathologies rares et orphelines et de garantir de meilleures pratiques pour tous les patients. La Fondation Neurodis regroupe 800 médecins, chercheurs et ingénieurs sur quatre sites différents, à Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand et Saint-Étienne.

Stéphane LAGOUTIERE

1 : Micro-organismes : risques et opportunités pour l'être humain. 2 : Améliorer les capacités de l'homme 3 : Utiliser les ressources naturelles sans épuiser la planète. 4 : Comment mieux mettre à profit l'intelligence collective ? 5 : Développer une médecine personnalisée pour tous ? 6 : Pouvons-nous éviter les maladies liées aux modes de vie : individuellement ou collectivement ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir