Contenu principal

Message d'alerte

De par son approche collective et transdisciplinaire inédite et unique en France, regroupant 4 piliers indissociables - les soins, la recherche, la formation et l’industrie, le programme DHUNE répond activement à ce défi médical, social et économique, mais aussi reconnu comme un programme de santé de grande valeur par sa qualification de Fédération Hospitalo-Universitaire (FHU), labellisé par AVIESAN. Lui permettant d’être compétitif au niveau international.

Un bilan très positif des ses réalisations et affiche 89% d’objectifs atteints...
Sur le plan de la formation académique, le nouveau « Certificat Universitaire – Éthique et Maladie d’Alzheimer » créé par AMU à l’Université d’Aix-Marseille et le Pr. Mathieu CECCALDI à L'Espace Éthique Méditerranéen apporte de nouveaux outils de réflexion éthique pour la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et des autres maladies neurodégénératives.

Cette homologation s’adresse aux professionnels de santé et à toutes les professions soucieuses des problèmes d’éthique médicale (pharmaciens, paramédicaux, cadres, administratifs, juristes, philosophes, chercheurs, enseignants, psychologues, assistants sociaux). Par ailleurs, les étudiants de masters et doctorats en neurosciences (Master Program & PHD Program AMU/AMIDEX) ont contribué à l'écriture de 74 nouveaux articles dans le domaine des neurosciences dont 30% en relation avec les maladies neurodégénératives.

Publication de 210 articles dans des revues médicales de référence...
Sur le plan médical, les objectifs sur les travaux de biomarqueurs et de modélisation ont été très largement atteints. La mise en oeuvre de méthodes électrophysiologiques dans le cadre du Projet PharmaCog IMI (Innovative Exemple d analyse de maladie neurodegenerative du cerveau.jpgMédecine Initiatives) ont permis de déterminer la place de l'Électroencéphalographie (EEG) comme biomarqueur des maladies neurodégénératives et des effets des médicaments. Les équipes de DHUNE ont développé des modèles utiles pour le développement précoce des médicaments comme "la privation de sommeil" capable de mimer des déficits comparables à ceux observés aux stades précoces de la Maladie d’Alzheimer.

Côté pharmacologie, la collecte de données médicales et pharmacologiques dans un EPHAD et les études observationnelles réalisées sur l’utilisation des antidépresseurs dans une communauté de patients de plus de 65 ans (plus de 30 000) souffrant de démence ont permis d’identifier les différents profils (durée des prescriptions) et les facteurs associés (co-prescriptions) et d’optimiser la prescription des médicaments antipsychotiques chez des personnes âgées.

D’un point de vue infrastructures, les membres de DHUNE ont contribué à de vastes bases de données avec des cohortes de haute qualité au niveau local, national, et international et renforcé le projet de Centre de Ressource Biologique (CRB) dont l’organisation (le recueil, la gestion et d’analyse des prélèvements biologiques) intégrera prochainement une activité spécifique pour les maladies neurologiques.

Pour mieux accompagner les patients, DHUNE expérimente un protocole d’entraînement cognitif et moteur combiné incluant du Tai-chi chez des patients souffrant de troubles cognitifs modérés et progresse vers le développement d’un cyclo-ergomètre intelligent combinant renforcement cognitif et activité physique. Le programme œuvre également à la mise en place du projet « Activité physique, plasticité neuro comportementale & cognition » au sein du Réseau de Recherche et d’Innovation Active Ageing 2.0, créé à l’initiative de la Faculté des Sciences du Sport.

Sur le plan socio-économique, DHUNE a consolidé son Comité Industriel qui compte désormais 18 membres qui participent au programme, contribuent aux réponses et appels d’offres nationaux et internationaux et accélèrent le transfert de technologie des découvertes académiques. Ces premiers résultats très encourageants de DHUNE ont été salués lors de sa première journée annuelle par les représentants du Plan National Maladies Neurodégénératives, qui lui accorde une subvention de 100 000 €.

Membres de la gouvernance de Dhune

La Rédaction

Source : DHUNE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir