Contenu principal

Message d'alerte

Les lieux du drame après le départ de la victime ou elle reste deux heures avec les pompiers avant son départ vers l’hôpital ©LP/Laurent DEGRADC'est semble-t-il pour l'instant une dispute entre adolescentes de 15 et 18 ans, placés dans la même famille d'accueil il y a quelques années et qui ne "s'apprécient pas" bien que vivent tout les deux aujourd'hui en foyer d'accueil, selon le procureur Gilles CHARBONNIER, aurait tourné au drame. La jeune fille de 18 ans, a été percutée par un train après être avoir perdu l'équilibre ou poussé selon les témoignages et dans des circonstances à éclaircir, sur les rails du RER D de la gare d'Yerres.

La victime qui est actuellement entre la vie et la mort, a eu les deux jambes sectionnées, a été transférer après deux de soin sur place par les services de secours a était héliportée vers un hôpital francilien dans un état très grave. Selon le parquet, son « pronostic vital est engagé ».

Selon les premiers témoignages recueillis sur place, la victime aurait été délibérément poussée sur les voies. Un scénario qui semble confirmé par les images vidéo fournies par la SNCF aux enquêteurs, a expliqué une des sources policières: on y verrait un mouvement d'agitation sur le quai puis une jeune fille en bousculer une autre en direction des voies.

De son côté le porte-parole de la SNCF se montre plus prudent pour lui « Ce qui est sûr, c'est que la jeune fille a perdu l'équilibre et qu'elle est tombée sur les voies au moment où un train entrait en gare. Est-ce que c'était un jeu, une engueulade ? On ne sait pas », a expliqué Marc CAREMANTRANT.

Un drame supplémentaire qui nous fait voir une fois de plus si besoin en était de la violence de nos actes et les conséquences irréparables qu'ils ont parfois. Car il est certain que quelles que soient les raisons, cette jeune fille a désormais perdu une partie d'elle-même. Arrive-t-elle à se reconstruire et comment les questions restent pour elles nombreuses alors même, qu'elle semble déjà avoir perdu la présence d'un environnement familiale.......

Bagarre, bousculade, accident ou acte délibéré

Sur place, les témoins, en état de choc, avaient du mal à décrire précisément l'enchaînement des faits. C'est donc l'enquête qui devra déterminer les circonstances de ce drame: bagarre, bousculade, accident ou acte délibéré. Le Procureur qui a néanmoins décidé de placer la jeune fille âgée de 15 ans en garde vue au commissariat de Montgeron. Un acte qui « pourrait être volontaire », a avancé une autre source policière. Un avis partagé, car d'autres sources policières ont exprimé leurs doutes sur le scénario d'une bagarre entre bandes de filles qui aurait mal tourné. De son côté le procureur d'Évry, Gilles CHARBONNIER, a incité à la prudence: « Entre l'acte vraiment volontaire de pousser quelqu'un sous un train et l'acte involontaire, l'empoignade qui a mal tourné, il y a un champ qu'il nous faut explorer », a-t-il déclaré.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir