Contenu principal

Message d'alerte

Bruno le jeune trisomique disparu dans l'Oise en février 2010 il était alors âgé de 15 ans ©DRDisparu depuis le mardi 18 décembre à Ribécourt-Dreslincourt, dans l'Oise, ont est toujours sans nouvelle du jeune trisomique surnommé Cody âgé de 17 ans. Plus d'une semaine après sa disparition alors qu'il se trouvait au lycée horticole, où il effectuait un stage de confection de bouquets entouré d'éducateurs quand il a soudainement quitté la serre où il travaillait. Depuis, il reste introuvable malgré les recherches qui poursuivent les gendarmes.

Des recherches plus difficiles en cette période de fêtes de fin d'années et notamment et ce 25 décembre "on a un peu plus de mal à contacter les gens. Les interlocuteurs sont moins disponibles", a indiqué le commandant Michaël FUMERY, de la compagnie départementale de gendarmerie de Compiègne. Des équipes de la gendarmerie qui continuaient de quadriller différents secteurs, mais aussi de vérifier les renseignements obtenus grâce à l'appel lancé au niveau national.

Si le village a fait l'objet d'un déploiement important des forces de l'ordre. La population de la commune reste très inquiète du sort de ce jeune homme et participe aux recherches. « Le soir, je tourne dans les rues, près des bois, pour voir si je ne l'aperçois pas. Un membre de ma famille est aussi trisomique. Alors, c'est un peu comme si c'était mon frère ou mon cousin que je cherchais. » Mounir, « On ne peut pas s'empêcher de s'interroger...» Ajoute Victor FARIA, un autre habitant. Car le mystère règne autour de cette disparition.

Un adolescent dont les parents sont de plus en plus inquiets et qui vient de fêter ses 17 ans le 23 décembre aurait pu prendre un bus ou un train. "C'est techniquement possible, si c'était le cas on aurait peut-être eu plus de renseignements. En revanche, il a pu monter dans la voiture de quelqu'un", a avancé l'officier de gendarmerie. "Nous sommes passés dans une phase où on fait beaucoup d'exploitation de renseignements, soit des gens qui nous appellent, soit des recherches systématiques comme contacter des chauffeurs de bus", a-t-il ajouté. Un sentiment confirmé par la procureure de Compiègne Ulrika DELAUNAY-WEISS.

Un jeune homme qui mesure 1,70 m est présente une corpulence forte qui selon le parquet de Compiègne, est décrit comme "un enfant peureux, mais qui paradoxalement va facilement vers les personnes". En cas de renseignements, la gendarmerie de Ribécourt-Dreslincourt prie de l'aviser au 03.44.75.82.17 ou via le numéro d'urgence 17

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir