Contenu principal

Message d'alerte

Plus de 200 personnes prenaient part dimanche à une battue pour retrouver un adolescent trisomique disparu depuis le 18 décembre dans l'Oise, à l'initiative d'un particulier qui a créé une page sur le réseau social Facebook.© AFPOrganisé à l'initiative d'un particulier qui a créé une page sur le réseau social Facebook suite a la disparition du jeune Bruno celle-ci aura au final réussie a rassemblée dimanche près de 500 personnes dans les environs de Ribécourt-Dreslincourt, commune de l'Oise où Bruno, un adolescent trisomique de 17 ans, a disparu le 18 décembre.

Une battue qui s'est terminée en début de soirée, sans découvrir de nouvel élément, a-t-on appris auprès du commandant Michaël FUMERY, de la compagnie de gendarmerie départementale de Compiègne.

"500 volontaires ont finalement participé aux recherches, dans un rayon de huit kilomètres autour de Ribécourt", a-t-il précisé, après avoir donné une première estimation de 200 participants en début de matinée. "Aucun indice ou élément concret n'a été retrouvé en forêt", a indiqué le commandant FUMERY.

"Même si on n'a rien trouvé, cela reste fructueux. L'absence d'éléments est toujours intéressante. Ça nous assure qu'il (Bruno) n'est pas dans ce secteur-là. Tous les espoirs restent permis", a-t-il souligné. Des patrouilles nautiques devraient être normalement organisées aujourd'hui sur l'Oise lundi.

Les enquêteurs privilégient toujours l'hypothèse d'une fugue suivie d'un accident. Même si a ce jour l'environnement familial commence a craindre le pire arrivant a douté que le jeune garçon puisse resté isolé aussi longtemps. Bruno qui auquel il convient de rappeler qui portait des jeans et un t-shirt noir, ainsi que des lunettes et des chaussures de sécurité. Il est de forte corpulence et mesure 1,70 m.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir