Contenu principal

Message d'alerte

Facade de la CPAM de Marseille dans le 3e arrondissement © France 3 Provence-AlpesUn agent d'entretien de la CPAM s'est défenestré jeudi 29 août, à la mi-journée, du 8e étage des locaux de la rue Mathieu Stilatti (3e).

Âgé d'une quarantaine d'années, il s'agissait d'un peintre en bâtiment qui travaillait depuis 12 ans à la CPAM. Le défunt était en arrêt-maladie et s'était déplacé pour déposer son certificat d'arrêt de travail.

Une enquête a été ouverte et confiée au Quart Nord de la police nationale.

Une affaire pour lequel la ministre Marie-Arlette CARLOTTI candidat au primaire socialiste pour la mairie de Marseille s'est rendue sur place aux alentours de 17h30. «Je suis venu dire toute ma solidarité au personnel qui travaille dans des conditions compliquées», a-t-elle déclaré.

Une affaire qui rappelle celle d'un employé lui aussi de la CPAM, mais a Béziers qui c'était donné la mort dans son bureau juste avant d'avoir une lettre dans lequel il expliquait les raisons de son geste et notamment son directeur face au stress et a la pression permanente de celui-ci.

Si pour cette nouvelle affaire venait à correspondre a un malaise similaire ont pourrait se poser de question sur la gestion des agents au sein de cette administration.

Dans l'attente des résultats de l'enquête une cellule de soutien psychologique pour soutenir la quinzaine d'agents qui ont assisté au drame. Le centre ayant été fermé jusqu'à vendredi.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir