Contenu principal

Message d'alerte

Accident a gare de la Fere, capture écran France 3Selon une dépêche de l'AFP, un jeune homme handicapé de 32 ans en fauteuil roulant, Christophe DUPUIS, a été mortellement percuté par un train en gare de La Fère (Aisne), le 16 avril dernier, alors qu'il traversait les voies avec son épouse, a-t-on appris de source judiciaire. Le fauteuil roulant de la victime, qui était tiré par son épouse pour traverser les voies, s'est coincé sur la voie ferrée, alors qu'un train de marchandises entrait en gare, a-t-on expliqué au parquet à Laon. Il aurait semble t-il refusé d'attendre de prendre les taxi mise a disposition par la SNCF qu'il faut réserver 48 heures à l'avance afin d'être conduit jusqu'à la gare, accessible, de Tergnier, distante de 7 km.

Un passage impossible !

« La gare n'est pas équipée de passage adapté aux handicapés ce qui pourrait expliquer les circonstances de l'accident », a précisé la substitut du procureur à Laon à l'AFP. La victime a été tuée sur le coup. Pour accéder au second quai de La Fère, il faut en effet emprunter un escalier situé sur le premier quai puis emprunter la passerelle surplombant la voie ferrée avant de redescendre par un autre escalier. Impossible pour un usager en fauteuil. Christophe DUPUIS s'était donc résolu à traverser la voie, ce qui est interdit. Son épouse, blessée au bras et choquée, a été transportée par les secours à l'hôpital de Chauny. Le parquet a ouvert une enquête pour homicide involontaire par imprudence.

Passage a niveau : attention danger !

« Tous les ans, ce sont une trentaine d'accidents de ce type (personne traversant les voies sans y être autorisée par un agent SNCF) qui surviennent sur le réseau ferré national en dépit des campagnes de communication et de prévention engagées », a précisé la SNCF. Un accident d'autant plus difficile que selon un témoin, l'homme atteint d'une sclérose en plaques, venait d'apprendre qu'il allait être papa.

Un drame qui doit servir d'exemple...

Interrogé le président de l'association des paralysées de France, Alain ROCHON, a lui exprimé sa colère et les conséquences du manque toujours criant de l'accessibilité en France. « Les personnes en situation de handicap sont lassées de devoir sans cesse faire appel à des services spécialisés ou de calculer le moindre déplacement en fonction de l'accessibilité ou non des lieux et transports. Les personnes en situation de handicap veulent vivre comme tout le monde » aura précisé le président de l'APF.

Avant de conclure que « Ce drame qui vient de se produire (...) au-delà de l'émotion légitime et forte qu'il provoque doit servir d'électrochoc à notre société et aux pouvoirs publics. (...) Car oui, dans des cas extrêmes, l'inaccessibilité peut tuer. ». Reste que les passager en situation handicap risque d'attendre les travaux quelques années...

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir