Contenu principal

Message d'alerte

Le centre hospitalier de Melun abrite le pole psychiatrique Constance PascalInterné depuis vendredi dernier au Centre psychiatrique Constance Pascal de Melun en Seine-et-Marne, un prévenu, qui souffre de troubles bipolaires, s'est évadé ce mercredi soir selon une information de La République de Seine-et-Marne. Pour l'heure, les enquêteeurs ont perdu la trace du fugitif.

Un détenu interné à l'hôpital psychiatrique de Melun (Seine-et-Marne) était en cavale après s'être évadé par une fenêtre de l'établissement Constance Pascal. Le détenu souffrant de troubles bipolaires « purgeait notamment une peine pour viol », selon une source policière, confirmant une information de La République de Seine-et-Marne.

Mercredi soir, ni le parquet, ni le centre psychiatrique Constance Pascal ne souhaitaient communiquer sur cette affaire, alors que le site internet de l'hebdomadaire local rapportait le témoignage d'un employé de l'hôpital déplorant que des tentatives d'évasion aient déjà eu lieu dans l'établissement qui accueille régulièrement des détenus.

Selon le journal, le fugitif « est susceptible de ne plus prendre son traitement, ce qui pourrait accroître sa dangerosité ». Des recherches sont menées par la police judiciaire de Melun. Pour l'heure, ils ont perdu la trace du fugitif « à 5 km de l'hôpital, à hauteur de l'autoroute A5, à Saint-Germain-Laxis, près de la ligne TGV », a indiqué une source proche de l'enquête au Parisien. Un individus qui selon une source proche de l'enquête qui précise que l'homme s'est enfui pieds et torse nus, habillé de pantalons de pyjama. 

La Rédaction/Avec AFP (pas de photo)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir