Contenu principal

Message d'alerte

policier sur une intervention (Archives 2009)Une mère de famille de Martigues (Bouches-du-Rhône) a tué, samedi vers 19 heures, son fils autiste âgé de 6 ans avant de se donner la mort par pendaison, a-t-on appris dimanche de source proche de l'enquête. C'est le père de famille, qui faisait des courses au moment du drame, qui a alerté les secours après la découverte des corps sans vie de sa femme, âgée d'une quarantaine d'années, et de son fils.

Selon les premiers éléments de l'enquête, ce couple de nationalités indiennes rencontrait des problèmes notamment à cause d'un mariage traditionnel mal vécu" par l'épouse dont le fils était autiste, a précisé la même source. Le jeune garçon est mort par strangulation tandis que la femme a été retrouvée pendue. "C'est une affaire privée", a indiqué le parquet d'Aix-en-Provence ne souhaitant pas pour l'instant faire plus de commentaires. L'enquête a été confiée aux policiers de Martigues.

Pour preuve le procès qui doit démarrer devant la cour d'Assises du Rhône le 21 novembre prochain de Norbert Mas qui a tué sa fille autiste de 10 ans. Ou encore moins de 48 heures après le coup de folie d'une femme de 36 ans qui a mortellement poignardé l'un de ses trois enfants avant d'en blesser grièvement un second dans le Finistère. Même s'il ne s'agit pas d'enfant handicapé. Une multiplication de ces drames devient très alarmante. Affaire a suivre...

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir