Contenu principal

Message d'alerte

Les quatre hommes consomment alors de l'alcool de façon importante, « Dans l'après-midi, l'homme de 48 ans se sent fatigué et veut se reposer, Il demande à ses amis de partir et ouvre la porte », relate un enquêteur. Selon le quotidien Normandie Actu la situation va alors dégénère et la victime ivre, est poussé du haut de l'escalier.

L'un des membres du trio, un Havrais âgé de 40 ans, l'aide à remonter dans son logement. «Une fois à l'intérieur, la victime est frappée à coups de pieds et de poings». L'homme a un bras cassé. Un médecin lui délivre 30 jours d'ITT (Incapacité temporaire de travail).

La victime porte une plainte quelques jours plus tard. Une enquête, confiée à la brigade des affaires générales de la Sûreté urbaine, est ouverte. La victime donne l'identité du quadragénaire. Sur photo il identifie un autre âgé de 39 ans qui après un mois d'enquête place le 12 janvier dernier les trois auteurs en garde à vue, au commissariat central du Havre, suspectés de violences sur personne vulnérable. Une garde a vue qui va rapidement selon la police est mis hors de cause.

Deux accusées présentées devant la justice...

Une plainte est déposée et une enquête ouverte. Les trois convives sont retrouvés, un mois plus tard. Mardi 12 janvier 2016, ils sont placés en garde à vue, au commissariat central du Havre, suspecté de violences sur personne vulnérable en réunion ayant entrainé une ITT de plus de 8 jours. 

L'un d'eux l'homme âgé de 39 ans est mis hors de cause. Les deux autres, qui seraient les auteurs des violences, sont âgés de 38 et 40 ans. Ils auraient reconnu les faitsmais « refusent de dire qui a poussé leur hôte dans l'escalier ». Les deux suspects seront convoqués devant le tribunal correctionnel du Havre, pour le lundi 29 février 2016. Deux jeunes qui par la gravité des accusations qui pèse sur eux sont susceptible d'une peine de 3 ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende comme le prévoit le code pénal articles 222-11, 222-13 et textes réglementaires R. 624-1, R. 625-1.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir