Contenu principal

Message d'alerte

Arnaud Assoumani © Capture écran You TubeAlors qu'un jeune homme se trouve arrêté à un feu, le 21 juillet dernier à 7 h 30, deux hommes l'agressant avec une bombe lacrymogène lui volant son Scooter. Une histoire somme tout banal face à des agressions quotidiennes, sauf que le conducteur n'est autre que sportif paralympique de très hauts niveaux, Arnaud ASSOUMANI. Une situation d'autant plus dramatique que sa prothèse de bras se trouvait...dans le Scooter.

Deux voleurs dont l'un sera interpellé vingt-quatre heures plus tard alors qu'il tentait d'échapper avec son deux-roues à un contrôle de police nocturne dans le XIXe arrondissement de la capitale, quartier où avait eu lieu le vol vingt-quatre heures plus tôt, a-t-on appris hier auprès de la préfecture. Quant à la prothèse après interrogatoire pour lequel le jeune ne reconnaît pas les faits dans un premier. Une confrontation que raconte le champion sur son profil Facebook. "Je vais voir le Scooter pour voir si la prothèse est à l'intérieur. Le Scooter est une épave et surtout la prothèse n'y est plus! Là je suis vraiment dégoûté et énervé, car la prothèse ne leur sert à rien, et pour le coup, c'est un sérieux handicap pour ma préparation!"

Après une confrontation entre les deux hommes, l'athlète quitte le commissariat de Drancy. Rappelé le lendemain le commissariat le jeune homme âgé de 17 ans a enfin avoué s'être débarrassés de la prothèse en la jetant dans un buisson situé dans la commune de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, ou elle sera retrouvées en parfait état. Soulagement pour Arnaud ASSOUMANI. "J'ai donc dans cette histoire beaucoup de chance. J'en profite pour remercier le travail des policiers de Drancy", déclare-t-il encore sur son profil Facebook. "L'enquête est en cours, et ils recherchent le complice, en attendant le tribunal...", conclut celui qui va pouvoir reprendre le chemin de l'entraînement.

Un sportif qui n'a cessé de depuis ce vol samedi dernier de recevoir encouragement et mot de soutien. Un homme pour lequel la France aurait pu difficilement se passer de sa présence aux jeux de Londres. Âgé de 26 ans il l'actuel détenteur du titre paralympique en saut en hauteur obtenu à Pékin en 2008.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir