Contenu principal

Message d'alerte

Exposition au uv solaireUne étude pubié initialement le 5 juin dernier a annoncés que des scientifiques néerlandais montrent comment les rayons ultraviolets et un supplément de vitamine D affectent la croissance du cancer colorectal chez les souris. Un cancer qui en France concernant plus de 000 000 personnes et pour lequel les vacances et le soleil si ils sont indispensable ne doivent pas nous faire oublier certaine regles éssentielle de vigilence.

Une étude démontrent qu'une haute teneur en vitamine D et des niveaux ambiants d'ultraviolets sont communément associés à une mortalité plus faible du cancer colorectal, un groupe de scientifiques de l'Université de Leiden, aux Pays-Bas, a étudié chez les souris s'il pouvait s'agir d'une relation de cause à effet.

En plus d'un effet inhibiteur sur la croissance de la tumeur, ils ont découvert que l'exposition modérée aux ultraviolets conduisait également à moins de tumeurs devenant malignes (un effet non constaté avec les compléments de vitamine D).

Leur étude suggère donc qu'il existe un effet lié à l'exposition aux ultraviolets qui réduit la progression de la tumeur vers la malignité et ce indépendamment de la prise de vitamine D.

Les scientifiques ont soumis des souris susceptibles de développer des tumeurs intestinales à un régime pauvre en vitamine D. À l'exception d'un groupe de contrôle, un groupe était enrichi en vitamine D et un autre groupe était irradié aux ultraviolets tous les jours. Après six semaines de traitement, les niveaux de vitamine D étaient considérablement plus élevés.

La charge tumorale était sensiblement réduite à la fois dans le groupe enrichi en vitamine D et dans celui exposé aux ultraviolets, par rapport au groupe de contrôle. Alors que seule l'exposition aux ultraviolets a ralenti l'évolution maligne.

Un resultat que commente Ad Brand, porte-parole du Sunlight Research Forum (SRF) qui explique « Les scientifiques néerlandais démontrent avec leur étude qu'une exposition fréquente et modérée au soleil réduit le risque de cancer des intestins. Certes, cette étude ne pouvait être réalisée que sur des animaux mais les résultats fournissent une preuve biologique du lien de cause à effet du cancer du colon chez l'homme, comme l'indiquent les scientifiques dans leur étude »

Et d'ajouter que « Comme les données épidémiologiques indiquent que nos résultats peuvent être reproduits sur le cancer du colon chez l'homme, nos découvertes soutiennent l'hypothèse que l'exposition fréquente et modérée au soleil diminue le risque de contracter le cancer colorectal »

Le Sunlight Research Forum (SRF) est une association à but non lucratif dont le siège est situé aux Pays-Bas. Son objectif est de mettre à la disposition du grand public les données médicales et scientifiques les plus récentes sur les effets d'une exposition modérée aux rayons ultraviolets.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir