Contenu principal

Message d'alerte

Celle-ci qui essayer de démontrer l'efficacité d'un médicament antirétroviral (Truvada) en utilisation préventive pour réduire le risque d'infection par le VIH chez des personnes séronégatives.

Dans un communiqué diffusé ce jour, l'ANRS fait état « d'une réduction très importante du risque d’infection par le VIH » chez les personnes ayant pris du Truvada au moment de l'exposition sexuelle. Desrésultats « bien supérieur à l'essai IPREX », qui avait démontré une baisse de 42% du risque d'infection dans le groupe utilisant le Truvada en prise quotidienne.

Forts de ces résultats, le comité scientifique d'IPERGAY ainsi que l'ensemble des partenaires impliqués ont pris la décision de faire évoluer le design de l'essai afin que tous les participants puissent désormais bénéficier des effets préventifs du Truvada. AIDES salue cette décision et souhaite rendre hommage à tous les volontaires ayant participé à IPERGAY : leur implication au long cours a été déterminante dans l'obtention de ces résultats. Nous considérons cette implication comme un acte militant qui fera date dans l'histoire de la prévention sida.

AIDE partenaire du projet…

Un projet pour lequel l’association AIDES, s’est investie en étant co-investigateur de l'essai, voit dans ces résultats une opportunité historique de faire chuter le nombre de nouvelles contaminations parmi les populations les plus exposées au risque VIH. 

L’association qui a constaté selon elle que AIDES constate que la prise « à la demande » avant et après les rapports sexuels de l’IPERGAY et l'accompagnement des participants assuré par ses militants depuis deux ans ont favorisé la bonne observance à ce traitement préventif et, de fait, son efficacité.

Un travail et un résultat pour l’association AIDES souhaitent saluer ses équipes, qui ont su accompagner et conseiller ces volontaires. Un essai qui ce n’est pas contentait d'une simple prise de Truvada, mais également souligne le communiqué par des rencontres régulières avec les volontaires, le dépistage régulier du VIH et des IST et le travail de counselling(1)  en réduction des « risques réalisé par nos militants ont été déterminants pour la réussite de cet essai et pour la santé des personnes impliquées », souligne telle.

« Ces premiers résultats d'IPERGAY ne laissent plus aucun doute : cette nouvelle stratégie de prévention est efficace au-delà de nos espérances. Nous ne pouvons plus nous permettre d'attendre les résultats définitifs de l'essai(2) pour mettre ce nouvel outil à disposition de toutes les personnes exposées au risque », explique Bruno Spire, président d’AIDES. 

« Et ce, quel que soit leur genre ou leur orientation sexuelle.(…) Nous serons d'ailleurs bientôt en mesure de démontrer que ce traitement préventif répond à un besoin fortement exprimé par l'ensemble des populations vulnérables, au-delà de la seule communauté gay », conclut-il.

Une demande de soutien que l’association AIDES a demandé a la ministre Marisol TOURAINE afin d’accélérer le processus d'examen de sa demande de Recommandation temporaire d'utilisation. L'accès au Truvada doit être garanti pour toutes celles et tous ceux qui en ont urgemment besoin. L’association qui demande également que les inclusions dans l'essai IPERGAY se poursuivent afin que de nombreuses contaminations puissent être évitées.

Une situation d’urgence…

En France, 150 000 personnes sont porteuses du virus du VIH/SIDA, dont environ 30 000 l’ignorent et peuvent le transmettre. Chaque année, ce sont plus de 6 000 personnes qui découvrent leur séropositivité pour le VIH, dans plus de 30 % des cas à un stade déjà avancé de l’infection. Ces chiffres montrent l’urgence et l’importance de développer de nouveaux moyens de prévention.

Dans un communiqué la secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève FIORASO, a salué cette avancée et le travail des équipes ainsi que les associations de malades et les volontaires pour l’annonce des résultats de l'essai ANRS-IPERGAY. Félicitant également les différentes agences travaillant sur ce projet, coordonnée par le professeur Jean-Michel MOLINA.

Une étude qui selon elle aura « des conséquences majeures dans l’approche préventive de la  maladie et modifiera les prochaines recommandations internationales sur la prévention en complément des mesures déjà existantes. Cette étude ouvre également de nouvelles perspectives pour la recherche et la lutte contre le VIH ». La secrétaire d’État n’aura pas répondu à la demande l’association.

Stéphane LAGOUTIÉRE

(1) Forme d’aide psychologique et sociale destinée à aider quelqu’un à surmonter ses problèmes d’adaptation ou de comportement.
(2) Disponibles au printemps 2015

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir