Contenu principal

Message d'alerte

Cour d'Assise de Creteil dans le 94Elle avait prévu d'être comptable en Chine et s'est retrouvée serveuse en France. Alors, pour arrondir ses fins de mois, elle avait décidé de s'occupé d'enfant. Depuis ce matin, la Cour d'assise du Val-de-Marne à Créteil, juge une femme, âgée de 45 ans pour avoir secoué violemment un jeune bébé devenu depuis aveugle et hémiplégique. Des faits que celle-ci avait reconnus, pendant la garde à vue en 2008. Mariée et mère de trois enfants, elle s'occupé de l'enfant depuis trois mois au moment des faits. Placée sous contrôle judiciaire, elle comparaît libre. Le verdict est lui attendu pour mardi ou mercredi et risque vingt ans de prison. 

Un procès qui rappel celui qui a eu lieu et qui concerné en Mars dernier, un homme de 30 ans est jugé par cette même cour d'assises du Val-de-Marne pour avoir secoué son bébé après perdu patience en 2009. Son petit souffre d'une infirmité permanente, âgé a l'époque des faits de 4 mois et demi.

Placé en garde a vu elle reconnaît les faits...

Une histoire qui remonte aujourd'hui a sept ans. Le 4 septembre 2008, les parents qui avaient confiait la garde du petit, Xiao, en parfaite santé. Sa mère qui lorsqu'elle reprendra l'enfant en fin de journée constate alors le gonflement de ses yeux et semblait paralysée. Hospitalisé le lendemain, il tombe dans le coma pendant 48 heures.

Des parents qui porte plainte quelques jours plus tard, l'accusée est alors placée en gardé a vue, recrutée via un site internet de la communauté chinoise, affirmera tout d'abord aux enquêteurs devant les enquêteurs que le bébé avait chuté du canapé pendant qu'elle se trouvait dans la cuisine.

Avant de reconnaître avoir secoué le bébé à deux reprises. Expliquant avoir agi ainsi, car elle était « un peu énervée par les pleurs » du bébé puis une seconde fois afin de le réveiller avant l'arrivée de ses parents. Une femme, décrite par des proches, comme quelqu'un de facilement irascible et sévère avec les enfants. Une première journée ou l'accusée a paru peu concernée par les débats, « C'est vrai, j'ai gardé cet enfant pour gagner de l'argent, sans plus », a-t-elle reconnu au premier jour de son procès.

Xiao sept ans et lourdement handicapés...

Désormais âgé de sept ans, l'enfant est totalement aveugle et atteint d'une hémiplégie droite et d'une paralysie du bras droit. Scolarisé dans une école spécialisée après avoir passé plus de deux ans à l'hôpital, il présente un important retard moteur cérébral.

« Imaginez un bébé de trois ans qui mesure 1,30 m », a raconté son père avant l'intervention de son épouse. « Il ne voit rien. Il ne peut pas bouger son bras droit ni sa main droite. Il ne peut pas beaucoup marcher » a détaillé sa mère à la barre devant une salle émue.

200 enfants victimes du syndrome du bébé secoué

Selon différents chiffres et notamment ceux de l'assurance maladie, ils seraient ainsi chaque année entre 180 et 200 enfants de moins de 18 mois a être victimes en France du syndrome du bébé secoué. Ce syndrome désigne un traumatisme crânien non accidentel, qui entraîne des lésions du cerveau. Il survient lorsque l'on secoue violemment un bébé ou un jeune enfant. Un drame arrive notamment sous le coup de l'énervement, lorsque la personne qui s'occupe de l'enfant est exaspérée par les comportements du bébé. Des conséquences dont ces traumatismes peuvent être très graves pour l'enfant et inclure des séquelles neurologiques permanentes, comme dans le cas d'une jeune Xiao, ou même la mort.

La Rédaction

Sources : AFP

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir