Contenu principal

Message d'alerte

Une victime choquée....
L’affaire et tous simple, nous sommes en début d’après-midi que l’agresseur croise sur son chemin la victime, qui est également l’un de ces voisins, un homme âgé de plus 65 ans et sous curatelle qui se déplace difficilement. Steve HAUBERTIN lui demandera alors quelques pièces de monnaie dont il n’est pas satisfait du montant. Il va alors violemment l’insulter et le pousser à terre en lui donnant plusieurs gifles à sa victime. Son agresseur va alors le fouillé et lui prend son puis s’enfuit avant qu’il ne soit quelques heures plus tard interpellé par les forces de l’ordre. Une victime elle blessé a l’épaule, qui c’est « choqué par la violence et l’agressivité de ce jeune homme surtout pour le peu d’argent »

Une solide expérience...
Le parquet qui lors du rappel de ces condamnations au casier judiciaire depuis 1998, sont au nombre de vingt et une dont une dizaine pour des affaires liées à la violence. Comparaissant en comparution immédiate le 8 juin, l’agresseur préfère parler lui de fatalité...« Je l’ai croisé au mauvais moment, je ne lui voulais pas de mal mais c’est tombé sur lui, il n’a pas eu de chance... Dans le passé, il m’a déjà dépanné ». « Il est toujours en train de me demander de l’argent ».

Le parquet lui aura estimé que la seule solution été pour la société la prison pour que celle-ci puisse être à l’abri de ces agissements. Si cette solution immédiate peut rendre service, elle ne résout néanmoins pas le problème et les difficultés peut-être psychologiques que rencontre ce dernier. Une peine bien trop sévère selon son avocate. Condamné à quinze mois de prison ferme avec mandat de dépôt et révocation du sursis antérieur. Il restera donc vingt et un mois en prison et versera 500 € à la victime.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir