Contenu principal

Message d'alerte

Quelle est la place de l'autisme dans la société française ?Où en est la recherche sur l'autisme ? Où en sont les prises en charge efficaces ? Enfin, comment analyser la politique de santé publique pour l'autisme ?

La France nie L'état d'urgence.

Vaincre l'autisme qui denonce le fait qu'il Il a fallu sept années pour que la France reconnaisse les données sur la prévalence de l'autisme d'1 naissance sur 150. Alors qu'aujourd'hui ces données sont en augmentation et admettant une naissance sur 100 sur le plan international, le retard de la France se creuse encore. Alors que selon l'association d'autres études vont plus loin et annoncent déjà une prévalence d'1 naissance sur 50.

Une situation qui laisse toujours penser et le consensus semblent exister dans les différentes associations pour reconnaître l'existence de beaucoup de facteurs de blocage qui perdurent. Il y a selon ce rapport une urgence à mettre en place une véritable stratégie d'actions.

Pour les adultes autistes, il y a des mesures sociales à prendre dès maintenant, afin de leur garantir un accompagnement adapté pour une vie digne. Tout comme pour bon d'adultes déficients mentaux la prise en charge du vieillissement. Mais aussi pour l'avenir, pour tous les enfants de moins de trois ans et pour tous les bébés à naître, il faut relever le défi de la recherche.

L'autisme ballotté par les politiques de santé publique.

Un rapport qui traite également et dresse une analyse revenir sur le bilan des deux premiers plans autisme et surtout d'analyser le 3e récemment officialisé. Deux plans autismes celui de 2005-2007 et de 2008-2010, pour qui l'association ces derniers avaient marqué une volonté politique de se saisir de principaux sujets déterminants pour l'avenir des enfants, adolescents et adultes atteints d'autisme en France.

Vaincre l'autisme qui regrette dans son analyse que le 3e Plan autisme parut le 2 mai 2013, marqué par l'arrivée, un an auparavant, d'un nouveau gouvernement en France. « L'arrivée d'une politique de gauche au pouvoir aurait présagé des avancées notoires pour l'autisme en France. Soulignant qu'a « l'inverse, un réel recul de la part des politiques, et notamment un retour en arrière concernant la pérennisation et le développement des structures innovantes dites « expérimentales », semble s'opérer ».

Agir par tous les moyens à sa disposition pour qu'enfin les droits des enfants, adolescents et adultes autistes, soient respectés ainsi que ceux de leur famille et portera une attention particulière à la scolarisation en milieu ordinaire, au développement des prises en charge adaptées innovantes ainsi qu'aux moyens donnés à la recherche. Tel sera un des objectifs que c'est fixé Vaincre l'autisme.

L'association, qui a annoncé dans communiqué que l'optique de ses actions, un plan alternatif est en cours de préparation et sera présenté officiellement le 12 décembre prochain, permettra de donner corps à nos revendications et recommandations en matière d'affectation des moyens financiers accordés à ce plan.

Aussi, les actions des prochaines semaines comme, la campagne le 15 octobre prochain avec « Le Grand Don », ou la journée de l'indignation contre la psychanalyse appliquée à l'autisme le 30 octobre, enfin le lancement du « Webdoc de l'autisme » le 14 novembre. Et pour lequel Vaincre l'autisme souhaite puisse faire écho à ce qu'elle considère comme un « mécontentement des familles ».

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir