Contenu principal

Message d'alerte

Lorsqu'une personne se rend dans un restaurant pour déjeuner, il est le plus souvent impossible de lire la carte. Soit il demande au serveur de lui lire toute la carte, soit il ne prend pas le risque de s'y rendre surtout à l'occasion du coup de feu. Mais pour répondre à leurs besoins, la jeune chambre économique de Saint-Omer dans le Pas-de-Calais va équiper tous les restaurants de dictaphones qui serviront de menus sonores pour les déficients visuels.

Il y a un an, l'idée est venue en discutant avec un restaurateur. « Nous avions plusieurs projets et nous avons voté pour en choisir quatre dont celui des menus sonores, ce qui est une première en France », explique la préisente de la jeune chambre économique Audomaroise, Hélène HAU, dans un communiqué. Certains restaurateurs ont tou de suite adhéré à ce projet solidaire mené restaurateurs ont été séduits par ce projet solidaire.« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec la Maison des aveugles qui a pu nous fournir des données chiffrées. » En France, 3% de la population est concernée par un déficit visuel, et on compte près de 2 millions de personnes malvoyantes.

« Nous avons accepté d'y participer tout de suite. On a alors commencé par imaginer mettre en place des menus en braille mais nous avons immédiatement écarté cette possibilité onéreuse et moins efficace. Les dictaphones ont été adoptés par les bénévoles malvoyants pour leur facilité d'utilisation », souligne le patron du Rialto Restaurant de Saint-Omer, M BERTHELOOT.

Après quelques début parfois difficile, l'association réalise une phase de test auprès de deux restaurants en enregistrant leur carte. Des testes qui vont permettre aux utilisateurs de se rendre compte de l'importance du matériel et surtout de sa qualité.Après avoir testé plusieurs enregistreur, l'association à retenu le dictaphone Philips Voice Tracer DVT2500 qui offre une qualité de son suffisante pour ne pas obliger les clients à porter un casque.

Un appareil souple d'utilisation, que nous avons nous même testé et dont sa qualité sonore répond parfaitement aux besoins de ce type d'utilisation. De plus son aspect compact et léger, permet également de passer d'un fichier a l'autre sans difficultés. Un appareil livrée en plus avec un logiciel Dragon qui permet a l'utilisateur de faire transcrire son enregistrement en écrit.

Donner une dimension nationale à ce projet 

Une solution qui va sans doute changer la vie des personnes en situation de handicap et qui veulent déjeuner au restaurant. En effet, une voix lit le menu. « C'est mon épouse qui a enregistré la carte pour offrir une écoute plus féminine et agréable », plaisante M BERTELOOT. Un projet qui ne doit pas rester dans l'anonymat le plus complet.

« Si notre projet est élu par les Jeunes chambres économiques françaises (JCEF), les 15 autres chambres pourront choisir de reproduire cette action sur leur territoire », précise la directrice de la commission carte sonore de Saint-Omer, Émilie DUCOURANT. Car l'objectif à long terme est de lui donner une dimension nationale.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir