Contenu principal

Message d'alerte

sourd ou malentendant pas toujours facile de se faire comprendre ou de "se faire entendre"  notamment en ce qui concerne l'accessibilité au travail (illustration) Au lendemain de la journée nationale de l'audition, une enquête réalisé par des chercheurs du Centre d'études de l'emploi (Cee) et de Websourd, au terme de 2 années de recherches dans le cadre du projet Emploi et Expériences Professionnelles de Sourds en milieu Ordinaire (EEPSO) font ressortir une analyse pour le moins surprenante. En effet selon cette enquête qui sera présenté officiellement le 19 mars prochain1), les témoignages de ses salariés sourds sont unanimes.

Si ces derniers affirment être fiers de travailler, beaucoup d'entre eux s'épuisent à essayer d'améliorer leur environnement de travail. Il vrai que faire comprendre quelque que soit la taille de l'entreprise que l'accessibilité n'est pas l'affaire d'un seul mais de tous, il convient donc de l'insérer dans le projet d'avenir de l'entreprise n'est pas toujours évident...

Un constat paradoxal

Réalisé avec le soutien de la Dress-MiRe/Cnsa, le projet EEPSO, vise à la fois à combler le manque de connaissances sur le rapport tant du point de vue statistique qu'en termes de parcours et de vécu de cette population active. Mais également de préciser de quelle manière la loi du 11 février 2005, transforme ou est susceptible de transformer les conditions de travail, visible à travers les stratégies professionnelles des personnes sourdes.

Reste que comme le souligne les chercheurs le constat est paradoxal par l'application de la loi de 2005 et son application très variable d'une entreprise à l'autre. Au-delà des personnels et des ressources que les entreprises mobilisent, les résultats de la recherche EEPSO montrent que ce sont surtout les sourds qui sensibilisent leur entourage professionnel aux besoins de communication et qui passent une partie de leur temps de travail à « négocier » l'accès aux réunions et formations, l'obtention d'une évolution professionnelle, le partage de la culture de l'entreprise, etc. En définitive, c'est pour simplement travailler dans de bonnes conditions et répondre aux attentes de leur employeur qu'ils doivent négocier.

Qui sont-ils exactement...

Le CEE est un centre interdisciplinaire de recherche en sciences sociales, sous la tutelle du ministère du travail et du ministère de la recherche, dont les principaux domaines d'activité sont l'étude des trajectoires professionnelles, des entreprises et des politiques d'emploi ; des dynamiques des organisations et des collectifs de travail ; des relations entre âges et travail ; des politiques publiques.

La Société Coopérative d'Intérêt Collectif toulousaine Websourd est un acteur majeur dans le développement national de l'accessibilité et la citoyenneté des sourds, via les technologies de l'information et la langue des signes française (LSF).

Websourd gère un portail d'information entièrement bilingue (LSF/Français), propose un service de traduction en LSF et commercialise des services de Visio-Interprétation à distance pour les Etablissements Recevant du Public, pour les professionnels sourds, et les entreprises. Websourd est également précurseur dans le développement des Centres Relais pour les particuliers et des avatars en LSF en France. 

Enfin le projet EEPSO a été réalisé avec le soutien de la Mission Recherche de la Dress (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques)

Stéphane LAGOUTIERE

1) Les enjeux de cette étude seront débattus au travers de 2 tables rondes : Peut-on travailler sans communiquer ? Quelle place a la langue des signes française au travail ? Comment obtenir des aménagements de poste et participer aux collectifs de travail, de manière raisonnable ?
Ouvert à tous et gratuit. Pour s’inscrire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir