Contenu principal

Message d'alerte

Affiche de la couverture de l’enquête IPSOS pour la journée nationale de l'audition A trois de la journée nationale de l'audition, organisée par l'association JNA, cette dernière vient de publier une enquête par l'institut IPSOS intitulé "Les seniors et l'audition". Réalisé auprès d'une population de 900 séniors âgés de plus de 50 ans entre le 11 et le 14 février 2013, le résultat selon les analystes démontre que le tabou de la perte de l'audition semble reculer dans cette tranche d'âge avec des écarts entre normoentendants et ceux déclarant une gêne auditive. Un élément essentiel pour la prise de conscience et des moyens qui existe pour lutter contre cette situation. Pour preuve, 90 % des séniors interrogés affirment que la déficience auditive dégrade les sociales et professionnelles.

Autres clés révélées par l'enquête lors de cette conférence de presse, pour 71 % des seniors interrogés ceux-ci parlent de la perte de l'audition comme naturel et 93 % de cette population déclare être prête à s'équiper d'aides auditives en cas de nécessité. Pour autant, le manque d'information reste un frein majeur : manque d'informations sur les prix et les prises en charge sécurité sociale et mutuelle, sur les différentes solutions auditives, sur l'accompagnement effectué par les différents professionnels de l'audition. Enfin, un senior sur deux a effectué un contrôle de l'audition il y a plus de 10 ans ou jamais.

Au regard de ces informations, l'association JNA rappelle la nécessité d'informer le public de l'impact de la perte de l'audition sur les capacités cognitives. Comme l'ont rappelés le Dr FOEILLET, médecin ORL et secrétaire général de l'association ainsi que le Pr Jean-Luc PUEL, membre du comité scientifique de l'association, une corrélation forte existe entre la perte de l'audition, le décrochage social, la dépression, et la perte prématurée des fonctions cognitives chez les seniors. Alors que la population française est vieillissante, il s'agit là d'un enjeu de santé publique pour repousser les stigmates de la dépendance dans une population vieillissante.

Les Hommes plus concernés que les femmes...

Globalement, les hommes sont plus touchés par les difficultés d'audition que leurs homologues féminins (37 % contre 30 %). Sans surprise, les seniors âgés de 65 ans et plus sont également plus concernés que les 50-64 ans (39 % contre 31 %). Les sifflements, les acouphènes et les bourdonnements sont les gênes auditives les plus fréquentes chez les seniors (46 %), devant les difficultés de compréhension (44 %), et les vertiges (25 %).

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir