Contenu principal

Message d'alerte

Logo du Sondage Taxe FinanciereL'institut de sondage CSA ainsi que les deux organisations de lutte contre le sida AIDES et Coalition PLUS publient aujourd'hui un sondage exclusif : « Les Français et la taxe sur les transactions financières ». Un sondage qui revient notamment sur le financement sur une question déjà aborder par les politiques celle d'une taxe financière afin de lutter contre la pauvreté ou les grandes pandémies comme le SIDA.

Ainsi a la question : « Vous savez qu'il existe un projet de taxe européenne sur les transactions financières. Selon vous, les fonds récoltés par cette taxe devraient-ils être consacrés à la lutte contre le sida et les grandes pandémies ? », 59% (soit trois Français sur cinq) des personnes interrogées ont répondu que la TTF représentait une solution de financement de la lutte contre le sida.

Une volonté de solidarité internationale de la part des citoyens français qui semble venir renforcer l'engagement des candidats têtes de listes aux élections européennes qui se sont engagées, à travers leur adhésion au « Pacte pour une TTF ambitieuse et solidaire ».

Un pacté lancé par les associations Oxfam France, AIDES (membre de Coalition Plus), ATTAC, CCFD-Terre Solidaire, le Collectif Roosevelt et les Amis de la Terre, à allouer une partie des recettes de la TTF à la solidarité internationale et à la lutte contre le changement climatique et le sida.

Les candidats invités a signé ce pacte !

Si de nombreuses listes européennes notamment à gauche ont signé le Pacte, a quelques jours des élections EUROPEENNE les autres candidats peuvent toujours répondre a l'invitation des associations d'apporter leur pierre a l'édifice et à leur tour affirmer leur engagement sur ce sujet en amont des élections.

Des gouvernements européens hésitants ?

Un projet qui semble pourtant loin des objectifs principaux des chefs d'État et de gouvernement puisque François HOLLANDE qui s'était engagé lors du Sommet du Développement durable en juin 2012 au Brésil « Je prends l'engagement que si cette taxe est créée, une partie de ces revenus sera affectée au développement ».

Le Président avait même précisé, lors de la conférence internationale sur le sida en juillet 2012, vouloir « élargir cette taxe à l'échelle de l'Europe et du monde, de façon à ce que nous puissions verser des sommes nouvelles à la lutte contre le sida» afin de« traiter non seulement 7millions de personnes, mais 15 millions de malades.»

Une promesse qui semble oubliée ou plus a l'ordre du jour des priorités, 6 mai 2014, Michel Sapin et 10 autres ministres des Finances de l'Union européenne ont annoncé qu'au plus tard en 2016, la taxe européenne sur le transactions financières (TTF) s'appliquera dans un premier temps au marché des actions et à « certains » produits dérivés.

Non seulement les onze ont repoussé d'une année la mise en œuvre de la TTF européenne et n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur l'intégration des dérivés, mais surtout, l'utilisation de cette taxe est la grande absente de cette déclaration politique une taxe pour qui ? Une taxe pour quoi ?

L'ensemble des têtes de liste d'Europe Ecologie-Les Verts et la grande majorité des candidats-e-s socialistes ont déjà signé le Pacte. A quelques jours des élections européennes, il n'est pas trop tard pour les autres candidats-e-s qui peuvent encore répondre à l'appel des associations et des citoyens français et européens et à leur tour affirmer leur engagement sur ce sujet en amont des élections.

Le gouvernement français doit quant à lui passer des paroles aux actes et concrétiser ses promesses répétées à maintes reprises.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir