Contenu principal

Message d'alerte

Enquete TNS Aveugle des FrancesLe constat est sans appel. Alors qu’on fête les dix ans de la loi du 11 février 2005, la Fédération des aveugles et handicapés visuels de France a lancé une enquête. Selon cette étude menée en janvier dernier par l’Institut TNS-Sofres auprès d’un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, 70% des sondés pensent que cette loi n’est pas bien appliquée et attendent une plus grande implication des pouvoirs publics pour améliorer la situation des personnes handicapées.

On est donc encore bien loin d’une société inclusive pour tous. Mais comme on dit il faut laisser le temps au temps pour admirer les quelques progrès qui pourront voir le jour dans les années à venir pour tendre vers cette société accessible pour tous.

Alors qu’on fête les dix ans de la loi du 11 février 2005, la Fédération des aveugles et handicapés visuels de France a lancé une étude pour savoir si cette loi avait répondu à leurs attentes. Le constat est sans appel. Selon cette enquête « les Français et le handicap visuel » menée en janvier 2015 par l’Institut de sondage TNS-Sofres auprès d’un échantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, 53% des sondés estiment que les personnes atteintes d’une déficience visuelle souffrent de discrimination au travail. Ils sont également 70% à penser que la loi du 11 février 2005 n’est pas aujourd’hui bien appliquée et attendent davantage des pouvoirspublics pour améliorer la situation des personnes handicapées.

Être aveugle ou handicapé visuel est considéré comme un handicap lourd par 97% des Français. 71% d'entre eux estiment même qu'il s'agit d'un handicap très lourd, soit une plus large proportion que pour le fait d'être handicapé Enquete TNS FAF Sondagephysique ou moteur (66%) ou d'être sourd (44%). À ce titre, une large majorité des Français estime que les aveugles font face à de réelles difficultés dans leur vie quotidienne et ce, dans de nombreux domaines : les déplacements et les transports (pour 88%), l'accès à la culture ou aux loisirs (78%), à l'éducation (76%) à un logement (70%) ou encore à l'information (67%). 

« Ces chiffres attestent d’une extraordinaire lucidité des Françaises et Français sur la situation des aveugles dans notre pays. Ils insistent particulièrement sur nos difficultés au regard du monde du travail, de l’éducation, de l’accès à la culture et aux loisirs. Ils confortent ainsi de façon éclatante les grands axes d’action de notre Fédération dans les domaines que nous venons d’énumérer. Enfin, le regard des Françaises et des Français sur l’action des politiques est impitoyable puisque 70% d’entre eux pensent que la loi du 11 février 2005 est très insuffisamment appliquée », a expliqué le président de la Fédération des aveugles et handicapés visuels de France, Vincent MICHEL, dans un communiqué.

Cela veut-il dire qu’en dix ans rien n’a été fait ? Apres le vote de la loi de 1975 qui voulait proteger la personne en situation de handicap et celle de 1987, instituant l'obligation d'embauche, il faudra attendre 2005 pour que la notion de citoyennté apparaisse. Mais la personne handicapée devient pourtant un citoyen a part entiére. Dans la thérorie oui mais dans la pratique nous sommes encore malheuresement tres loin du compte. Bien évidemment des avancées ont eu lieu, mais tout n’est pas parfait mais il y a encore beaucoup de travail à faire. Et cette étude met en exergue les lacunes qu’il reste à combler. Cette dernière rappelle la nécessité de développer une véritable politique d’inclusion en faveur des personnes handicapées. Reste maintenant à savoir si le legislateur voudra mettre le handicap au cœur de notre société.

La Rédaction

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir