Contenu principal

Message d'alerte

Colloque (R)évolutions du financement privé du logement social ?

Le Octobre 05, 2018

Le financement public du logement social est en net recul ces dernières années, ce qui entraîne la fragilité de tout un système et provoque de réelles inquiétudes. Dans la dynamique de la loi ELAN, peut-on espérer des évolutions favorables pour le logement inclusif ? Quelles ambitions pour le financement privé ? État des lieux et perspectives autour de ces innovations. Une manifestation organisé par La Fondation du Logement Social Avec la participation de plusieurs personalités politique, social et économique. Pour lequel cinq interventions son prévus après l'intervention du député de la Loire Jean-Michel MIS qui reviendra sur la loi ELAN et le logement social

Notamment celle Jean-Axel DIEUDONNÉ, consultant stratégique et opérationnel, spécialiste des outils de la finance solidaire qui interviendra dans la premiere table ronde : les finances solidaire investit le logement social. Ainsi que celle de Me Jean-Baptiste CROIZIER, avocat au barreau de Lyon, spécialiste de la fiscalité des organismes à but non lucratif. La deuxieme table à 10 h 30 : Tour d’horizon des initiatives au service du logement « très social » verra l'intervention de Gilles DESRUMAUX, délégué général de l’Unafo et membre du Haut comité pour le Logement des personnes défavorisées.
 
Ce dernier sur la question de comment faire face aux évolutions du financement du logement pour les personnes en situation d’exclusion, comment innover et promouvoir de nouvelles solidarités ? Et notamment des opérateurs du logement accompagné produisent des logements et des services pour des personnes en situation d’exclusion (résidences sociales, pensions de famille, résidences accueil, logements dans le diffus). Qu’ils interviennent en maîtrise d’ouvrage d’insertion (lorsque les associations sont propriétaires des logements) ou en coopération avec des bailleurs sociaux, ils financent traditionnellement leurs projets dans le cadre de financements publics par des subventions ou par des prêts bonifiés. Ces fonds sont aujourd’hui de plus en plus difficiles à mobiliser pour obtenir des loyers ou redevances abordables pour des personnes aux revenus très faibles et pour assurer les équilibre de gestion. Les acteurs du secteur sont donc amené à innover et à promouvoir de nouvelles solidarités.
 
L'occasion pour ce sujet d'aborder ce qui fait dans les autres pays européen avec à 11 h : L’exemplarité du modèle allemand présenté par  Matthias KOCK, adjoint de la Ministre du Développement urbain (Land d'Hambourg). Les deux derniers sujets étant eux consacrées aux  grandes fondations en soutien du logement inclusif et à l’avenir du logement des plus fragiles. Deux personnes intervenant qui seront successivement 
Frédéric MONOT, délégué général de la Fondation du Crédit Mutuel,  puis Michel RÉCIPON, président de la Fondation pour le Logement Social.
 
A noté que la participation nécessite une inscription obligatoire en ligne avant le 27 septembre