Contenu principal

Message d'alerte

APF France handicap

  • Un avion de la compagnie Easy JetL'Association des paralysés de France (APF) salue la décision du Tribunal de Grande Instance de Bobigny qui vient de condamner la compagnie EsayJet à 70 000€ d'amendes pour discrimination fondée sur le handicap à l'égard de trois plaignants. La compagnie EasyJet avait en effet refusé l'embarquement à trois personnes en situation de handicap entre novembre 2008 et janvier 2009, invoquant des raisons de sécurité. Pour l'APF, qui s'est constituée partie civile lors de ce procès, ces refus d'embarquement étaient fondés sur le handicap des personnes et relevaient bien de discrimination. 

  • Un dessins de Olivero ou le titre indique Easyjet condamnée et ou un homme affirme une a une personne en fauteuil : il formellement interdit de rouler dans un avion ©olivero / le monde Pour la deuxième fois en 2012, la compagnie a été condamnée par les tribunaux dans le cadre d'une discrimination liée au handicap tel est la décision rendue par le tribunal réuni en chambre correctionnelle de Paris. La compagnie aérienne qui devra verser à cette femme 5000 € de dommages et intérêts, ainsi que 4000 € à l'APF, celle-ci ayant annoncé son attention de faire appel. Une nouvelle décision qui prouve encore que la discrimination reste bien présente et ce dans la vie quotidienne.

  • Un avion de la compagnie easyJetCondamnée a plusieurs reprise dans le cadre de discrimination la filiale du groupe Air France ne semble décider à changer de politique. Un comportement qu’a décidé de sanctionné les juges du tribunal correctionnel de Bayonne, estimant que le refus d’embarquement d’un passager en situation de handicap moteur pour des soi-disant raisons de sécurité sur le vol Biarritz Paris. La compagnie aérienne ayant été sanctionnée au payement d’une amende de 60 000 €.

  • La compagnie_britannique_easyjetLa condamnation d'EasyJet à 70.000 € d'amende pour discrimination, pour avoir refusé l'accès d'un avion à trois personnes handicapées non accompagnées, en avançant des raisons de sécurité, est devenue définitive mardi, après le rejet du pourvoi de la compagnie aérienne à bas coûts. Un comportement qui est loin d'être une première pour l'entreprise aérienne qui avait en 2012 fait l'objet d'une condamnation pour des faits similaires...

  • Avion de la compagnie a EasyJet Photo richard-mouillaudLa compagnie aérienne britannique à bas coûts EasyJet a été condamnée jeudi à 60.000 € d'amende par le tribunal correctionnel de Bobigny pour avoir refusé l'embarquement à une passagère handicapée, au motif qu'elle voyageait sans accompagnateur. Un nouveau pour lequel on peut espérer que la compagnie regarde désormais à deux fois avant de refuser l'embarquement à une personne handicapée.

  • Maison de la SEP a Nantes en 2016Mise en place il y a tout juste dix ans, dans le cadre de la journée mondiale de la SEP, par Biogen France SAS l’opération Maison de la SEP. Un rendez-vous, représentant un véritable lieu d’échanges et rencontre pour les personnes touchées par la sclérose en plaques, leurs proches mais aussi les équipes soignantes, réalisé en partenariat avec les associations de patients la Ligue Française contre la Sclérose en Plaques, l’A.P.F. et Notre Sclérose et les réseaux de soins dédiés à la SEP. En 2017, plus de 1 500 personnes sont venues profiter de ces moments d’échanges et plus de 200 intervenants se sont mobilisés pour répondre aux questions des participants.

  • Nouveau Logo APF France handicapL’Association des Paralysés de France (APF), représentant les personnes en situation de handicap et de leur famille, change aujourd’hui de nom et devient APF France handicap. Une décision adoptée et votée par les adhérents de l’association dans le cadre de la modification de ses statuts et son président Alain ROCHON, en poste depuis avril 2013, qui souhaite donner une nouvelle impulsion « avec un nom et une identité graphique plus modernes et plus en adéquation avec ses missions et ses actions » précise le communiqué.

  • Manifestation APF France Handicap a Toulouse avec en premier plan Kévin FERMINEParis, Lyon, Toulouse, Marseille ou Angers, plusieurs centaines de manifestants dans près de 45 villes en France à l’appel de l’association APF France Handicap, ont exprimé leur colère notamment comme à Paris avec la quasi-absence d’accessibilité du métro hier 26 septembre. Une manifestation organisée à l’occasion de la première échéance des agendas d’accessibilité programmée (Ad'AP), date limite pour tous les établissements recevant du public (ERP) de 5e catégorie pour rendre ces derniers accessibles. Alors que la Délégation ministérielle à l'accessibilité (DMA) vient de rendre un premier bilan et juge les « résultats très encourageants », l’association estime la situation loin de l’être…

  • En mars 2010, cette passagère a été contrainte de redescendre d'un vol de la compagnie EasyJet du fait de son handicap. Un comportement que la compagnie va renouveler par deux foisCoïncidence ? Force et de constater que les juges auront fixé ce procès en appel a une date symbolique à l'occasion de la journée internationale des personnes handicapées. Un procès pour lequel la compagnie aérienne a fait en appel de sa condamnation en janvier 2012, pour discrimination fondée sur le handicap suite a la plainte trois plaintes de passager Mme VIEIRA, M.GIAMMARTINI et M. HAFA qui s'était vu refuser l'embarquement sur des vols entre novembre 2008 et janvier 2009. Un procès pour lequel l'APF s'était porté civil et qui le sera encore le 3 décembre prochain représenté Maître De la Grange au Palais de justice de Paris, pôle 6 chambres 1.

  • Compagnie Easyjet intérieur vol A 319Voilà qui devient une habitude chez l'une des plus importantes compagnies aériennes britanniques, à bas coût, la discrimination serait-elle dans le comportement de l'entreprise ? C'est de façon plus individuelle qu'auront à répondre les juges du tribunal de à Bobigny aujourd'hui. Un procès, prévu en décembre 2013 et qui avait été reporté. Une affaire qui débute le 11 octobre 2009, par le refus d'embarquer une femme handicapée moteur âgée de 41 ans, Christelle CEJUELA, embarquer dans l'un des avions de la compagnie, pour se rendre aux obsèques de son fils, au motif qu'elle voyageait sans accompagnateur.

  • Graphisme de l'Etude IFOP a la question Un an après l'élection de Emmanuel Macron diriez vous que vous êtes très satisfait plutôt satisfait plutôt mécontent ou très mécontent de son actionA l’occasion du congrès de l’APF France Handicap qui a eu lieu le 22 juin dernier. Celle-ci a dévoilé les résultats d’une enquête IFOP(1) sur la confiance des personnes en situation de handicap et de leurs proches envers la politique d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. Le constat est sans appel est sévère notamment chez ceux qui sont concernés par le handicap, 69% se disent « révoltés » face à la situation économique et sociale (+ 33 points par rapport à l’ensemble des Français) et 19% « résignés ». Au total, 85% sont très majoritairement mécontents de l'action du président de la République et de son gouvernement.

  • La petite Ema originaire d’Albanie et polyhandicapé menacé d'expulsion elle et ses parentsAprès le cas du jeune Altin âgé de 9 ans en avril 2018. C’est désormais le cas d'une jeune albanaise Ema âgée de 4 ans, polyhandicapé et ses parents arrivés en France en juillet 2017 de subir le même sort. Des parents venus en France afin de permettre à leur fille de bénéficier des soins adaptés à sa pathologie. Une famille a qui a demandé aujourd’hui de quitter le territoire avant le 20 octobre 2018. Une situation que ne comprend pas l’association APF France Handicap à Metz où il réside actuellement et qui a décidé de publier une pétition sur le site change.org et avait obtenu plus de 1294 signatures.