Contenu principal

Message d'alerte

étude superieur,

  • Présentation Ensemble pour l'Ecole inclusiveDes délais d’attribution d’un accompagnant trop longs, des enseignants démunis et une scolarité discontinue pour les élèves, sont les principaux défis auxquels le gouvernement doit faire face sur la scolarisation des enfants handicapés. Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel BLANQUER, à côté de Sophie CLUZEL ont présenté les grands axes de travail du projet « ensemble pour l'école inclusive », permettant à « tous les élèves de suivre une scolarité normale ». Parmi celles-ci la création de 10 900 postes AESH, désignés comme des emplois "robustes" et non d'emplois aidés a-t-il précisé pour atteindre environ 42 900 postes. Un plan pour lequel les associations comme l’APAJH exprime des doutent entre les annonces et la réalité !

  • Khali l Ibrahim HAMZAOUI avant son depart pour ce tour de FranceUn homme Khalil Ibrahim HAMZAOUI, titulaire d’un doctorat en informatique en situation de handicap, a décidé sillonner la France depuis le 2 mai dernier et ce pendant 33 jours et 3000 km, ce qui représenterait le record de distance effectué en fauteuil roulant, pour impulser la recherche et la connaissance. Une aventure très scientifique, afin recueillir de nombreuses mesures pour améliorer les dispositifs mobiles comme les smartphones. Mais aussi humaine, pour promouvoir une meilleure inclusion des étudiants handicapés un parcours qui se terminera le 3 juin 2016.
  • l’université TÉLUQ au Salon FormationEn cette 22e édition de la Semaine québécoise des personnes handicapées, l'Université TÉLUQ est fière de poursuivre son engagement visant à bonifier son service de soutien aux étudiants en situation de handicap et ainsi répondre à l'appel thématique « Ensemble, bâtissons une société plus inclusive ». Parmi les 20 000 étudiants que l'Université TÉLUQ cette année, 360 d'entre eux ont déclaré devoir composer avec un handicap. Ils ont tous reçu un diagnostic médical confirmant des limitations qui les empêchent d'étudier de la même façon que les autres étudiants.

  • Logo de l'appel a projet Tech 4 Inclusion Après avoir lancé l’appel à projet « Humanités et Urbanités », les deux partenaires Pulsalys et l’Université de Lyon via l’IDEXLYON en 2017, ont souhaité prolonger cette démarche commune en lançant officiellement ce 12 septembre sur le Campus Santé innovations de l’université Jean Monnet à Saint-Étienne, un nouvel appel à projets « Tech 4 Inclusion ». Un projet ayant pour objectif de valoriser les inventions des laboratoires aux services de l’amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap physique, mental ou d’exclusion sociale.

  • Avec le SIESH c'est la possibilité de disposer gratuitement de valises cabines médicales supplémentairesDepuis le mois de juillet 2017, la Conférence des grandes écoles (CGE) porte auprès des pouvoirs publics et des instances internationales le projet de création d’un Statut international d’étudiant en situation de handicap (SIESH). À quelques semaines de la Conférence de Bologne et du Salon handicap à Paris où il sera présenté le 24 et 25 mai prochain, la CGE lance une campagne pour la création de ce statut qui permettrait de limiter les discriminations dont peuvent faire l’objet les étudiants (e)s en situation de handicap dans le cadre de cursus internationaux.

  • La Directrice adjointe du FIPHFP et le président de l'Université de Picardie Jules Verne à la signature de la conventionA la veille de la présentation du bilan que donnera le FIPHFP en charge de la gestion des fonds pour l’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique, l’université Picardie Jules Verne vient de signer sa première convention triennale (2018-2020) en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap. Un choix encore trop peu présent au sein des universités dont le FIPHFP avait été la victime involontaire, pour lequel le gouvernement de Manuel VALLS avait à l’origine d’un détournement de fonds de 50 M€ pour financer la sécurité des universités. Un choix qui intervient alors que l’Éducation nationale qui bénéficie d’une dérogation l’exonérant de la cotisation jusqu’en 2025, prendra fin en 2020.

  • Aménagement aux examens un droit les jeunes en situation de handicapDes « droits qui continuent à être bafoués » tels et ce que dénonce une nouvelle fois la Fédération des Dys qui ne supporte plus que les familles soient confrontées chaque année, à ce même combat. « Voilà plus de 5 ans que les familles et les jeunes porteurs de troubles Dys se battent pour obtenir une reconnaissance de leurs besoins d’aménagement au moment des épreuves d’examens » précisent la fédération. Et cela malgré une note du défenseur des droits et des décisions des tribunaux suite à des recours, rien ne bouge. La situation continue à se détériorer !

  • Le Chef de l'Etat Emmanuel MACRON, Jean Michel BLANQUER, Ministre de l'Education nationale et Sophie CLUZEL Secrétaire d'Etat aux personnes handicapés au Collège Jules Renard en MayenneTandis que le président de la République aura effectué la rentrée scolaire au collège Jean renard en Mayenne, en compagnie du ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel BLANQUER et de la secrétaire d’État aux personnes handicapées Sophie CLUZEL. Cette rentrée scolaire risque à nouveau de laisser plusieurs milliers d'élèves handicapés « sur le carreau ». Condamné une fois de plus à des listes d’attente interminable, comme le dénonce l’UNAPEI. Mais surtout condamné à attendre selon le ministre, 2022 pour une école réellement inclusive présentée dans son plan le 18 juillet dernier.

  • DIU Formation destinée au professionnel de la santé pour aider les aidants familiaux session 2017Alors que la France compte entre 9 et 11 millions d’aidants s’occupant d’un proche en situation de handicap, de perte d’autonomie ou âgée. La Fondation France répit propose pour la troisième année propose un diplôme universitaire destiné aux personnels soignants axés sur un enseignement pluridisciplinaire original, autour d'un enjeu majeur de société. Une initiative qui vient en complément de l’expérimentation lancé par Ipéria l’Institut, en 2017, d’un dispositif de répit formation destiné aux aidants dans le département du Doub.