Contenu principal

Message d'alerte

fonction publique

  • La représentante du FIPHFP et par Christophe ROLLAND de la ville de Nîmes signent sa première convention pour favoriser l'emploi des personnes handicapéesCe vendredi 13 juillet, le Fonds pour l'Insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) et Christophe ROLLAND Conseiller municipal délégué à l'accessibilité et au Handicap, ont signé leurs premières conventions triennales en faveur de l'insertion professionnelle et du maintien dans l'emploi public des agents en situation de handicap. La ville de Nîmes qui veut améliorer son taux d’emploi car avec 3456 emploi a temps plein et mi-temps la ville ne compte que 152 bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE) soit 4.3 %. Une ville ou l’accessibilité reste aussi en chantier comme la mairie qui vient a peine de terminé sa rénovation.

  • Renouvellement de la convention FIPHFP avec la ville et la métropole de Saint ÉtienneCe jeudi 6 septembre 2018, le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), la Ville de Saint-Étienne et Saint-Étienne Métropole ont signé une convention triennale destinée à poursuivre la dynamique en faveur de l’emploi et du handicap au sein des collectivités sur les trois prochaines années. Une convention qui a été aussi l’occasion pour la ville et la métropole de Saint-Étienne de présenter leurs excellents résultats, les deux collectivités dépassent ainsi largement le taux d’emploi légal de 6 % fixé par le législateur.

  • Le CdG 76 s'engage avec le FIPHFP le CNFPT et Cap Emploi Sameth pour une formation au métier de secrétaire de MairieJean-Claude WEISS, président du Centre de gestion de la fonction publique territoriale de la Seine-Maritime, Jean-Marc VASSE, Délégué régional du CNFPT, Charlotte LEMOINE, Présidente de l’A.I.P.H. Cap Emploi-Sameth et Hélène BERENGUIER, Directrice adjointe du FIPHFP, ont signé ce mardi 10 juillet, une convention partenariale relative au parcours de formation « Secrétaire de mairie » destiné aux personnes en situation de handicap au siège du Centre de gestion à Bois Guillaume.

  • La Directrice adjointe du FIPHFP et le président de l'Université de Picardie Jules Verne à la signature de la conventionA la veille de la présentation du bilan que donnera le FIPHFP en charge de la gestion des fonds pour l’emploi des personnes handicapées dans la fonction publique, l’université Picardie Jules Verne vient de signer sa première convention triennale (2018-2020) en faveur de l’insertion professionnelle et du maintien dans l’emploi des agents en situation de handicap. Un choix encore trop peu présent au sein des universités dont le FIPHFP avait été la victime involontaire, pour lequel le gouvernement de Manuel VALLS avait à l’origine d’un détournement de fonds de 50 M€ pour financer la sécurité des universités. Un choix qui intervient alors que l’Éducation nationale qui bénéficie d’une dérogation l’exonérant de la cotisation jusqu’en 2025, prendra fin en 2020.

  • Debut de la conférence de presse du Début de la conférence de presse pour présenter le bilan 2017 FIPHFP et les perspectives de lemploi dans la fonction publiqueLe FIPHFP vient de dévoiler ce jeudi 28 juin les chiffres 2017 de l'emploi des personnes handicapées dans la Fonction publique au sein des trois fonctions publiques (État, hospitalière, territoriale). Un chiffre en progression pour la troisième année consécutive représentant au total 240 691 agents en situation de handicap a détaillé lors d'une conférence de presse Dominique PERRIOT, président de Comité national du FIPHFP. Des indicateurs qui n’enlèvent en rien évolution positive qui ne doivent pas la situation financière fragile et les nombreuses incertitudes qui pèsent sur l’organisme. En effet, pour la cinquième année consécutive, le FIPHFP et actuellement déficitaire de 8.4M€.

  • Marc Desjardins Directeur du Directeur FIPHFPQuelques jours après la présentation officielle du bilan des chiffres 2017, Marc DESJARDINS, Directeur FIPHFP revient vers nous et nous présente ces espoirs et craintes notamment avec la réforme de l'emploi et leurs issus pour les travailleurs handicapés. Mais aussi l'avenir quant au financement. Pour Marc DESJARDINS, les revenus ne cessent de diminuer, il y a urgence à trouver des solutions ». Un directeur qui se refuse aussi une éventuelle fusion avec l'AGEFIPH pour lequel il pense « qu'elle ne réglera pas le problème structurel ».