Contenu principal

Message d'alerte

unapei,

  • Affiche de l'opération brioche 2012 organisé par l'UNAPEI Comme chaque année l'UNAPEI sera présente partout en France du 8 au 14 octobre prochain pour une nouvelle Opération Brioches. En leur achetant une brioche, vous soutiendrez concrètement leurs projets. Grâce à vous de nombreuses actions verront le jour dans votre région. Extension de structures spécialisées, acquisition d'équipements pour les établissements, financement d'activités de loisirs...

  • Dunja Mijatovic La Nouvelle commissaire européenne au droit de lhommeElus en janvier dernier par l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, le nouveau commissaire au droit de l’homme sera donc la première femme à occuper ce poste. Dunja Mijatović à donc pris ces fonctions le 3 mars dernier succédant à Nils MUIZNIEKS (2012-2018), Thomas HAMMARBERG (2006-2012) et Alvaro GIL-ROBLES (1999-2006).

  • Logo du Congrès annuel UNAPEI 2018 a Lille du 31 au 2 juinLe sujet reste brulant et notamment pour les enfants, adolescents désireux de prendre le cartable le matin pour ce rendre à l’école ou au lycées comme le font des millions d’entre eux. Pourtant comme le rappel l’Unapei ils sont plus de 20 000 handicapés intellectuels à ne pas pouvoir le faire. Pourtant comme le rappel l’UNAPEI a l’occasion de ce congrès qui commence demain et jusqu’au 2 juin à Lille, « C'est par l'école que tout commence ! Rendre l'école accessible aux enfants handicapés, avec une scolarité et une pédagogie adaptées ». Une nécessité annoncée comme une priorité par le gouvernement alors que celui-ci menace la fermeture de classe spécialisée comme le dénonce une intersyndicale.

  • C’est un présidentEmmanuel MACRON en visite dans dans les locaux de la crèche Graffitis à Rouen et son épouse accompagné de la ministre de la Santé Agnès BUZYN et la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées Sophie CLUZEL, qui aura était chaudement accueilli lors de sa visite a l'unité du CHU dédiée au dépistage précoce de Rouen en Seine-Maritime avant une visite dans une crèche et une rencontre avec des parents. Emmanuel MACRON contraint à la discussion avec 150 et 200 manifestants des services de santé ou des services territoriaux criaient : « Résistance » ou « Macron dégonflé, on t'attend »