Contenu principal

Message d'alerte

unea

  • Signature convention Cap vers l'entreprise inclusive 2018 2022 entre trois associations et le gouvernement La Ministre du Travail Muriel PÉNICAUD, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, ont signé l’engagement national "Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022" avec l’union nationale des entreprises adaptées (UNEA), l’APF France handicap et l’UNAPEI. Un accord qui met fin a une concertation lancée en a l'automne dernier et qui selon les associations « permet d'aboutir aujourd'hui à un engagement fort en vue de développer l'emploi des personnes en situation de handicap dans les entreprises adaptées ». Un avis que ne partage pas toutes les associations comme l’APAJH qui a refusé de signer cet accord.

  • Entreprise Adapté de l'APAJH situé dans le Puy de Dôme a à Pionsat. spécialisé dans la buanderie lingerie qui sadressent principalement à des professionnelsAu lendemain de la signature avec trois grandes associations l’union nationale des entreprises adaptées (UNEA), l’APF France handicap est l’UNAPEI pour l’engagement national "Cap vers l’entreprise inclusive 2018-2022". L’APAJH fait elle savoir que les discussions commencées l'automne dernier et qui aboutisse son contraire aux associations gestionnaires d’entreprises adaptées (EA), même si elle admet l’intérêt de certaines mesures elle ne signera pas cet engagement national.

  • De gauche a droite Thierry Gibert représentant ENEDIS Guillaume Molierac pour la région Nouvelle Aquitaine La Secretaire dEtat Sophie Cluzel et Cyril Gayssot pour lUNEAQuelques jours après son élection, le nouveau président de l’Unea Cyril GAYSSOT vient de signer à Saint‐Geours‐de‐Maremne au côté de Guillaume MOLIERAC, représentant la région et Thierry GIBERT, directeur régional ENEDIS la convention tripartite instituant la création d’une section d’apprentissage inclusive pour adultes et jeunes en situation de handicap. Une signature réalisée en présence de la secrétaire d’État en charge du handicap Sophie CLUZEL.

  • Conférence de presse présentation enquête unea sur les entreprises adaptéesAvec plus de 550 000 personnes en situation de handicap privées d’emploi progressant de +27 % entre 2012 et 2017. Ce taux reste et demeure deux fois plus élevé que la moyenne qui de 10 % environ. Une situation qui confirme si cela devait être le cas la difficulté réelle que rencontre ces personnes. Une situation jugée comme inacceptable par près de 9 Français sur 10 (89%) d’après la récente enquête(1) menée par CSA pour l’Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA). Alors que le gouvernement tente de vouloir favoriser l’emploi en milieu ordinaire dans sa nouvelle réforme en préparation. L’UNEA qui souhaite rappelée par cette enquête que « l’entreprise adaptée reste un modèle inclusif dans l’accès à l’emploi ».

  • Dominique du PATY de CLAM Fondatrice du fondatrice du cabinet de conseil en investissement HandiréseauL'État sera-t-il en capacité d'ouvrir un nouveau champ prometteur aux achats responsables et de simplifier le recours à davantage de diversité ? Juillet devrait permettre aux acheteurs d'obtenir les réponses qu'ils attendent. Il court un petit vent de panique chez les acheteurs : la Loi Handicap en cours de refonte pourrait transformer radicalement le recours au secteur du travail protégé et adapté (STPA) qui a demandé tant d'efforts de mise en oeuvre aux directions achats. Les achats solidaires, rejetés avec l'eau du bain ? Cette refonte impactera nécessairement les services achats qui avaient appris à apprécier ces partenariats, en leur permettant de jouer un rôle décisif pour l'intégration des personnes en situation de handicap, dans leur entreprise.

  • Un homme travaillant dans une Entreprise Adapté "Bretagne Atelier"Après la saisie et la plainte déposée par le collectif UrgenceHandicap contre l’État devant l’Europe pour violation des droits des personnes handicapées. Trois associations appartenant à ce collectif, APF France Handicap, l’UNAPEI et la Fédération des aveugles de France ont engagé un recours contre un arrêté publié en avril qui limite les aides apportées à ces entreprises qui emploient des personnes handicapées. Les associations qui avaient déjà dénoncé, fin 2017, l’annonce de la réduction de leurs financements poursuivent leur mobilisation contre cet arrêté, publié en avril, susceptible selon elle de « fragiliser plus de 40% des entreprises adaptées ». La loi de finances 2018 a réduit leurs financements à hauteur de 8M€.