Contenu principal

Message d'alerte

acces culture illustrationDoté depuis deux éditions d'une commission accessibilité pour accueillir les publics en situation de handicap, dont l'action du festival avait attiré l'attention d'Annette Masson, présidente de l'association Tourisme et Handicaps. Un choix personnel puisque les organisateurs du Festival Méditerranée O en Haute-Garonne ont cette politique depuis près de cinq ans. Annette MASSON mandatée par le ministère de la Culture pour la création d'un futur label réservé aux événements culturels accessibles et a choisi "Au Foin De La Rue" pour constituer un groupe de travail.

Vers un label pour les événements culturels accessibles

Le label national Tourisme et Handicap est attribué aux professionnels du tourisme, mais il ne concerne pas les structures culturelles. Pour pallier à ce vide et dans le cadre de la loi de 2015 sur l'accessibilité des lieux publics, le ministère de la Culture a missionné Annette Masson, présidente de ce premier label, pour constituer un groupe de travail sur un autre label national à créer. Celui-ci concernera uniquement les événements culturels, hors salles de spectacle, mais toujours dans l'optique de l'accessibilité des handicaps.

Pour ce groupe de travail, trois festivals ont été sélectionnés : les Francofolies de la Rochelle pour représenter les festivals urbains, Chalon dans la Rue pour les festivals des arts de la rue et Au Foin De La Rue pour les festivals en milieu rural. Leur expérience servira d'étalon pour un cahier des charges qui concernera tous les événements culturels (hors salles de spectacles) et souhaitant obtenir ce label. Un choix qui laisse pensif au vu de leurs expériences, comment servir d'exemple « Au foin de la rue », quand la prise en charge de la question n'a elle que deux d'exitance dans ce festival.

Une reconnaissance de l'action du festival en faveur du handicap

Depuis deux éditions, le festival s'est doté d'un véritable dispositif d'accueil du handicap, en accord avec son éthique et sa charte qualité. Ce dispositif, créé en collaboration avec plusieurs associations spécialisées dans le domaine du handicap, a été relayé auprès d'Annette Masson par Mayenne Tourisme et s'étend dans plusieurs domaines.

Ainsi pour les personnes à mobilité réduite dans sa définition au sens large un parking leur est réservé avec navette et accompagnement personnalisé possible par les bénévoles de l'association Quest'Handi. Il y a aussi des plates-formes face à chaque scène et des «joëlettes» à disposition des festivaliers.

Les personnes déficiente auditive qu'ils s'agissent de sourds ou de ou malentendantes, des bénévoles signant sont à leur disposition aux espaces restauration, bar et banque de la grande scène. A noter que la plate-forme de la grande scène est équipée d'une boucle magnétique pour les personnes appareillées.

Pour les personnes malvoyantes ou avec un handicap mental, une signalétique spécifique et une version adaptée du programme sont à leur disposition sur site ou en amont via l'association Lilavie. Sans oublier le volet social du handicap pour lequel le festival travaille avec différentes structures d'insertion participant au montage et démontage de l'événement, c'est par exemple le cas du Foyer Le Hercé à Laval.