Contenu principal

Message d'alerte

Affiche Festival 6e edition de l audiovision Valentin HauyLe 6e Festival du Film Audiovision Valentin Haüy aura lieu du mercredi 1er au mardi 14 avril au cinéma UGC Gobelins. Parrainé par Luc BESSON, temps fort pour l'accès à la culture des déficients visuels, et ouvert à tous, voyants et non-voyants, le Festival proposera près d'une trentaine de films en audiodescription pour près de 150 séances. Parmi les films les plus attendus : « La Famille Bélier »», « L'Affaire SK1 », « Les Conquérants », « Papa ou Maman », « Lucy », « Taken3 », « Hippocrate ».

Une soirée privée d'ouverture du Festival qui débutera le 1er avril avec la projection du nouveau film de Jamel DEBBOUZE : « Pourquoi j'ai pas mangé mon père ». Auparavant, dans l'après-midi, des élèves voyants et non voyants du Lycée Chaptal et de l'Institut National des Jeunes Aveugles auront assisté à la projection de ce film et participé ensemble à un débat sur le film, l'audiodescription et l'importance du lien social, le « vivre ensemble ».

L'audiodescription : « Une révolution dans l'accès a la culture »

Importé par l'association Valentin Haüy il y a 26 ans, sous la marque Audiovision. Plus d'un quart de siècle après, plus de 600 films ont bénéficié de procédé qui a révolutionné l'accès à la culture des personnes déficientes visuelles. Un système qui leur a permis notamment de suivre des films grâce à des voix-off décrivant les éléments visuels du film (actions, mouvements, expressions, décors, costumes).

En 2014, l'AVH a audiodécrit 43 films (18 pour le cinéma, et 25 films numérisés) sur 100 projets réalisés. Le dernier Festival a connu une forte hausse de fréquentation avec 2 166 entrées. Un bémol cependant : en 2014, seule une quarantaine de salles en France proposait régulièrement des séances en audiodescription ! Nous sommes encore loin de l'accessibilité universelle promise par nos responsables politiques et pourtantprévues dans la loi du 11 février 2005 et a fêté ces dix ans d'existence cette année.

Trois questions au cinéaste Luc BESSON

Pourquoi avez-vous accepté d'être le parrain du 6e Festival Audiovision ?Le cineaste Luc BESSON

L'accès à la culture pour tous, sa démocratisation, est pour moi essentiel. Mes actions et mes engagements vont tous dans ce sens. Permettre à des aveugles de voir des films, c'est agir pour qu'un handicap n'en soit plus un...Égalité et solidarité...

Êtes-vous sensibilisé au handicap visuel ?

Bien sûr, le regard est le fondement même de mon métier. Un seul plan doit permettre de faire comprendre toute une situation. C'est la grande force du cinéma. D'où l'importance de l'audiodescription qui vient raconter ce que les dialogues et les sons seuls ne pourraient pas exprimer.

Est-ce que vos films sont audiodécrits ?

Oui en grande majorité et depuis 2010, quand j'en suis le producteur, j'en fais la demande systématiquement.

Les partenaires du Festival

Un festival qui ne serait être réalisable à la fois par le travail des bénévoles de l'association, mais aussi grâce aux soutiens financiers d'entreprise comme le Groupe paritaire et mutualiste à but non lucratif, Malakoff Médéric ou encore Sennheiser. Sur l'ensemble de la programmation, les déficients sensoriels équipés d'un Smartphone et d'un casque pourront notamment découvrir et utiliser l'application CinemaConnect, la toute dernière innovation de Sennheiser dans le domaine de l'accessibilité. L'Association Valentin Haüy a mis en place le festival 2015 avec l'UGC Gobelins, un partenaire privilégié qui permet au Festival d'exister depuis plusieurs années.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Renseignement pratique : Lieux Manifestation Cinéma UGC GOBELINS – 66, avenue des Gobelins – 75013 Paris