Contenu principal

Message d'alerte

Des personnes en situation de handicap dansant sur scène avec simplement l'envie de vivreLe festival « Zéro à la tolérance zéro- Sixième sens », créé dans les Côtes-d'Armor en 2005, arrive dans la région brestoise. Danse, culture hip-hop et handicap en sont les maîtres mots. Le festival «Zéro à la tolérance zéro (ZTZ) - Sixième sens » est une manifestation dédiée à la danse, à la culture hip-hop et au « milieu spécialisé », c'est-à-dire à un public dit « en marge ». Créé Saint-Brieuc, en 2005, le festival débarque, cette année, à Brest pour deux mois, du 14 mars au 14mai, avec une riche palette d'activités, d'animations et de spectacles. « Citoyenneté et respect » est le thème retenu pour cette édition 2012.

Sortir de l'isolement

Grâce aux rencontres proposées (danse, pratiques corporelles ou musicales, battles, graffiti, slam, activités physiques adaptées, etc.), les publics « en marge » ont l'occasion de sortir de leur isolement et de devenir des acteurs d'un événement local. Qui est concerné? Les jeunes des quartiers sensibles, les personnes en situation de handicap physique, sensoriel ou mental, les personnes âgées, les personnes en difficultés ou en situation de précarité...

« Peu d'argent, mais des idées et de l'énergie ! »

Le credo des jeunes organisateurs est de mobiliser les énergies pour créer du lien, de la cohésion et faciliter, pour tous, l'accès à la culture. « On a peu d'argent, mais des idées et beaucoup d'énergie, alors, on fonce sans complexes!». Les objectifs sont de favoriser les échanges interculturels, le respect et la tolérance; de valoriser l'investissement des acteurs qui s'impliquent dans le projet pour les responsabiliser; de renforcer le tissu associatif local en fédérant les moyens et les partenaires autour d'un projet social.

Coorganisé avec les associations UnVsti et Anima'Niak, dans le cadre du projet «Sixième sens», le festival est accessible à tous: établissements spécialisés, structures ou familles en charge d'un enfant en situation de handicap ne bénéficiant pas d'un placement. Les mots du slameur grand Corps malade disent tous : « Les cinq sens des handicapés sont touchés, mais c'est un sixième qui les délivre (...), simplement l'envie de vivre ». 

À noté que dans le cadre du festival, 14 ateliers danses, activités corporelles et musicales sont proposés, à destination d'adolescents et d'adultes en situation de handicap (mental, sensoriel et moteur) ou en difficultés, de lundi au vendredi 23mars, au centre Tsurugi et à la maison de quartier de Lambézellec.

La Rédaction

Renseignements et inscriptions auprès de Renaud Bertrand tél.06.32.15.09.08  e.mail renaud.bertrand06 @gmail.com