Contenu principal

Message d'alerte

Le Film, The Session avec les acteurs Helen Hunt et John Hawkes © 20th Century FoxVoilà un film qui devrait lui susciter beaucoup d'interrogation lors de sa sortie le 6 mars prochain et dont les scènes du film ne sont qu'émotions, sincérité, et d'amours, le sexe n'est qu'un instrument de ces expressions...Nul doute le film de Ben LEWIN basé sur l'histoire vraie de la vie de Mark O'Brien interprétée par John HAWKES, Helen HUNT, dans les rôles principaux, sera vous surprendre. En permettant aux valides de mieux comprendre et s'interroger sur la notion de la sexualité. Les personnes handicapées, qui devront elles faire tomber les tabous dont beaucoup d'entre eux ont encore vis-à-vis d'eux-mêmes ou de leurs corps !!!

Un film qui permet aussi de se poser des questions sur la sexualité et la foi pour ceux qui le souhaiteront...Mark joué John HAWKES souhaite lui perdre sa virginité, il décide alors de faire paraître une petite annonce ou il indique : "Homme, 38 ans, cherche femme pour relation amoureuse, et plus si affinités. En revanche paralysé... Amatrices de promenade sur la plage s'abstenir...". L'histoire vraie et bouleversante d'un du poète et journaliste Mark O'Brien. Un homme qui après avoir survécu à une attaque de polio dans l'enfance passera une partie de sa vie dans un poumon d'acier, machine permet à un malade de respirer en cas d'insuffisance de la ventilation pulmonaire ou il n'en sort que quelques heures par semaine. Homme de foi, celui-ci écrira à ce sujet : « Je ne pensais pas mériter d'être aimé. Mon désir sexuel frustré semblait n'être qu'un fléau supplémentaire qui m'était infligé par un Dieu cruel. »

Assistance sexuelle, sujet de polémique

Un film pour lequel le réalisateur voulut exprimer la question difficile et délicate dont la France ne cesse elle-même l'objet de vive polémique malgré débat, conférence ou encore la création d'un collectif. Reste que les anti et pro sont toujours bien présent, les un invoquant le droit a la liberté, les autres évoquant ceci comme un acte de prostitution. Où est le bon sens ? Difficile à dire, reste que The Sessions met en avant une profession méconnue et sous-estimée, l'assistante sexuelle.

Quelque part entre le coach, le partenaire sexuel tarifé et le psychologue, l'assistante propose un service qui peut avoir des vertus thérapeutiques avérées comme le montre le cas de Mark O'Brien : "Je voyais un défi dans le fait de jouer Cheryl comme une professionnelle ordinaire (...) et une professionnelle qui croit profondément à l'importance de la sexualité dans l'identité humaine. Je ne connaissais pratiquement rien sur l'assistance sexuelle avant de jouer ce rôle et de rencontrer Cheryl. Mais j'ai rapidement découvert qu'il s'agit d'un métier sérieux (...) même s'il s'aventure sur un territoire délicat (...) un métier qui aide les gens à guérir", confie la comédienne Helen HUNT.

Ben Lewin de souligner que « Lors de l'écriture, confie-t-il, Cherryl m'a dit qu'elle avait pris des notes. C'étaient celles d'une thérapeute clinicienne, pas d'une travailleuse du sexe. Pour la première fois, j'ai compris combien elle était fascinante. » Aujourd'hui grand-mère, elle continue à pratiquer son métier. Un film que ce dernier aura réussi, ayant lui-même connu la maladie et le port d'un poumon d'acier, et à souhaiter exprimer le sujet avec un réalisme et sans détour ou le voyeurisme n'a lui aucune place, mais qui lui a pourtant valu une interdiction du film au USA au moins de 17 ans.

La Foi un élément essentiel du parcours !

Le prête Brendan incarné par William-H-MACY, un rôle crée par le réalisateur pour mettre le rôle de la foi dans le vie de Mark O'Brien aura longtemps réfléchi sur cet acte. © 20th Century FoxFervent catholique et accordant une grande importance a la spiritualité, Mark O'Brien aura longtemps réfléchi sur cet acte. Un aspect du journaliste qui démontre que "La religion était un élément fondamental de la vie de Mark, et il m'a semblé important de le refléter, tout comme le fait qu'il considérait que le sexe avait une dimension spirituelle. Il est également vrai qu'il entretenait des liens étroits avec des prêtres", explique le réalisateur Ben Lewin qui a décidé d'inventer le personnage du Père Brendan, incarné par William H. MACY, qui donne sa bénédiction à Mark dans son projet de perdre sa virginité grâce à une assistante sexuelle.

Un aspect sur lequel l'Église catholique reste peu ouverte encore moins quand il fait référence a l'assistance sexuelle. Reste qu'individuellement des prêtres voire des évêques sont eux beaucoup moins intransigeants.

Trois prix et cinq nominations

Après une première au festival du film de Sundance où il a remporté le Prix du public et d'interprétation pour l'ensemble des acteurs en 2012, ainsi que le Prix du Public au Festival de San Sebastian 2012. Par ailleurs, Helen Hunt est nominée dans la catégorie meilleure actrice dans un second rôle aux Oscars 2013 ainsi qu'aux Golden Globes en compagnie de John Hawkes, son partenaire dans le film.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir