Contenu principal

Message d'alerte

benoit un des acteur du documentaire miroir de mon ameEnjeu majeur de nos sociétés, le handicap n’a pas toujours était exclus, il fut parfois même considérer comme une richesse a certaine période de l’humanité. Présenté en avant premier hier a Paris, ce film documentaire nous montre avec tendresse et pudeur, le poids du regard porté sur le handicap, parfois plus lourd à supporter que le handicap lui-même. Un moyen emplit de sincérité qui permet ici d’éduquer le regard. Face à des sociétés et de récentes lois, le handicap reste encore un facteur d’exclusion.

Thème central du documentaire et son auteur, Deza NGUEMBOCK, et surtout tous les acteurs valides ou nous, que quant les images prennent sens, les préjugés s’évanouissent... Permettant alors un renversement de situation, le handicap interrogeant alors ce qui est censé être « la norme ! ». Des acteurs qui nous montre que malgré ce début de prise de conscience, a ne pas confondre intégration, que au-delà des avancés législatives les sujets d’exclusion non seulement en termes d’éducation, d’accès aux infrastructures, d’intégration professionnelle, mais surtout et avant toute chose d’acceptation sociale sont encore trop nombreux. Un documentaire permettant une rencontre de quelques âmes dont les vibrations expriment distinctement et vigoureusement cette préoccupation.

Des acteurs heureux…

Pour l’un des acteurs Benoit W, il s’aperçois, qu’a 27 ans finalement, le pouvoir de l’image « Était ce qui m’a le plus fermement enchaîné à un moi idéal, que je détruis maintenant avec une grande jubilation. Mon image de l’homme s’est forgée dans la publicité, les journaux et un constat se sont imposés de façon de plus en plus douloureuse au fil de mon adolescence : je ne suis pas comme cela. De ce « je ne suis pas comme cela » à « je ne suis pas désirable », à l’époque où le désir s’éveille, il n’y avait qu’un pas... Je peux à l’heure présente dire ce « et alors» qui brave surtout mon propre regard sur moi-même, mais aussi, il faut tout de même l’avouer, celui des autres. Mon corps est ce qu’il est, et alors ? ».

Un message que confirme Marie D qui a participé a ce film tout d’abord a titre d’expérience personnel et pour tenté d’avoir une autre vision d’elle-même, mais aussi avec l’espoir de faire changer le regard des autres. « Ce n’est pas uniquement ceux qui ne sont pas handicapés, mais aussi les personnes handicapées elles-mêmes à faire ce pas et d’aller plus loin et se voir autrement qu’un corps cassé » précise Marie.

Invité la société à réfléchir…

Créée en juin 2011, E&H LAB conçoit et met en œuvre des stratégies de communication mixant diverses techniques de prise de parole sur tous les territoires d’expression à travers une offre de communication externe et interne basée sur le concept artistique Esthétique & Handicap. Elle est aujourd’hui la productrice de “ Miroir de mon âme ”. Un titre à forte connotation symbolique notamment du miroir qui renvoie incontestablement à la réflexion. E&H LAB souhaite poser plusieurs questions : le miroir serait-il associé ici à la limite vers un autre monde, celui du handicap qui reste un monde mystérieux, lointain ne concernant que certains ? Ou serait-il apparenté au miroir de Jacques Lacan qui permettrait à la société de se confronter à cette réalité et de faire connaissance avec ce monde, bien que mystérieux, pas si lointain ?

Pour Deza NGUEMBOCK « Plus d’un mois après la rentrée scolaire où des milliers d’enfants handicapés en France restent sur le banc de touche en attente d’intégrer un cursus dit normal ou un cursus éducatif tout court, premier passeport vers l’intégration. Mais aussi à trois semaines de la 15e édition de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées qui, de plus en plus, mobilise bon nombre de personnes et d’institutions autour d’actions d’intégration des personnes dites handicapées, le film documentaire Miroir de mon âme invite définitivement la société à réfléchir : dans un miroir, certes, mais surtout... avec bon sens ! ».

À film à voir ou chaque instant du film sera un moment d’échange, de question pour lesquelles nous n’avons pas toujours les bonnes réponses ! Un film ou quelques soient l’âge du spectateur il permettra a celui-ci d’avoir enfin une vision réelle du mot diversité et différence. Celle avant tout d’une immense richesse de l’homme et dont nos sociétés ne peuvent se passer !!!

A voir ici la bande d'annonce, qui vous exprime toute la richesse de ce film...

Stéphane LAGOUTIERE

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir