Contenu principal

Message d'alerte

Affiche partielle du Film IndesirablesAldo, jeune infirmier joué Anthony PHO sans souci est très amoureux de Lucie interprété par Valentine CATZEFLIS, sans souci est très amoureux de Lucie, étudiante dont il partage la vie. Après avoir perdu son emploi il décide à l'insu de celle-ci de devenir accompagnant sexuel pour personnes handicapées, pour continuer à payer les études de sa fiancée. Un choix qu'il fera pousser par deux amis de Lucie, non-voyants, qui lui trouvent de bonnes raisons morales de le faire. Une fois de plus le sujet ne laissera pas indifférent, partagé entre irréalismes du scénario et de quelques lourdeurs, mais qui reste terriblement vivant !

Les rencontres se suivent et ne se ressemblent pas, de la douce et sentimentale Stéphana au cynique Emmerich, en passant par l'étrange couple formé par Andréas et sa soeur mutique... Sa nouvelle activité, qu'il cache à Lucie, l'entraîne dans des expériences insolites et dérangeantes, dont il sortira profondément transformé.

Le réalisateur, Philippe BARASSAT qui aura fait le choix pour ce film tourné avec des personnes en situation, ce dernier ne souhaitant pas Indesirables Valentine Catzeflisobtenir une simple imitation. "Cela me paraissait évident, naturel de prendre de vrais handicapés pour interpréter des handicapés, certains d'ailleurs sont des acteurs de formation et ils ont le droit de jouer.

Il y a une musique du handicap, une manière de boiter, de bouger... qu'ils sont les seuls à pouvoir rendre. Une gestuelle qui impose un rythme. J'étais convaincu qu'ils apporteraient une poésie au film qu'un acteur qui resterait dans l'imitation ne pourrait pas apporter". Précise Philippe BARASSAT. De plus, la production n'avait pas les moyens d'assumer l'achat de prothèses pour des personnes valides.

Une pratique toujours interdite en France

Assimilé a la prostitution en France, l'assistanat sexuel est une pratique est légalisée dans certains de nos pays voisins. C'est notamment le cas en Allemagne, en Italie, en Autriche, au Danemark, aux Pays-Bas, mais aussi en Suisse. Un sujet qui en France continue a faire polémique puisque l'ancienne ministre de la Santé, Roselyne BACHELOT, avait toujours refusé de légalisé cette pratique.

Le dernier film paru sur le sujet intitulé "L'assistante", est un court-métrage de David GUIRAUD et Anne-Claire JAULIN sorti en 2012,. Un film de quinze minutes qui raconté l'histoire d'Isabelle, physiothérapeute dans un centre de rééducation, qui se consacre également à une activité beaucoup moins commune. Un documentaire qui avait reçu le Prix Découverte lors du Festival du Film français d'Helvétie à Bienne en 2013.

À vous de voir...

Un film tourné en noir et blanc, à voir malgré, car si le film se dépêtre de ses défauts de conceptions et de production pour nous livrer un morceau de bravoure, parsemé d'audace, parfois mal joué ou mal dialogué, flanqué de quelques lourdeurs, mais terriblement vivant ! Le réalisateur lui pose les bonnes questions. Celle de la sexualité et du handicap qui comme bien droit doit pouvoir être accepté et ne pas faire l'amalgame comme certain politique a voulu le faire entre service et prostitution !

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir