Contenu principal

Message d'alerte

La troupe compose de jeune autiste actuellement au theatre des varietes a ParisVéritable phénomène de la scène française, Percujam a eu le privilège, après ses différents apparitions aux Zéniths d'Amiens et de Nantes, de fouler la mythique scène du Théâtre des Variétés. Le collectif Astéréotypie était invité pour faire leur première partie. Pour ces jeunes en situation de handicap, leur objectif est de faire connaître et promouvoir auprès d'un large public une expérience de partage à travers la musique. Parrainés par Anne-Sophie LAPIX et Raphael MEZRAHI ET AVEC LE SOUTIEN DE LA Fondation DU GROUPE ratp, Percujam a annoncé à cette occasion le lancement de leur troisième album ainsi que de leur apparition le 04 avril prochain à l'Olympia.

C'est la standind ovation au Théâtre des Variétés. La salle est en ébullition. Percujam vient de réaliser une véritable performance. En soi, ce ne serait pas exceptionnel si les chanteurs n'étaient pas en situation de handicap. Tous atteints d'autisme et venant de la résidence collective F.A.M Alternote, les jeunes ont réalisé une une très belle performance.

« C'était une très belle scène. On était très fiers de partager cette soirée avec le Collectif Astéréotypie. C'est le groupe qui nous a remplacés lorsqu'on est partis de l'Institut Médico-éducatif (IME) Alternances de Bourg-la-Reine dans les Hauts-de-Seine », s'enthousiasme le chef de service au sein d'Alternote et responsable du groupe Percujam, Laurent MILHEM.

Astéréotyupie lance cette soirée en slamant leurs textes

Alors que Percujam a fait les premières parties de Tryo au Zénith de Nantes et d'Amiens, cette fois-ci, c'est le Collectif Astéréotypie qui l'a fait ce lundi soir au Théâtre des Variétés. Raphael MEZRAHI avait eu la lourde tâche de les présenter. À travers des textes déclamés en slams, les jeunes de l'IME Alternance, âgés de 15 à 20 ans, ont pu ainsi monter sur scène pour parler de leur quotidien. « Ce sont deux projets différents mais le plus important, c'estque le handicap soit mis en avant. C'est la force de ce projet. Après, les goûts du publics peuvent diverger », souffle-t-il.

C'est donc au tour de Percujam de mettre le feu sur cette mythique scène parisienne. Et quoi de mieux pour les présenter qu'Anne-Sophie LAPIX, marraine de cette soirée. « Lorsque j'ai rencontré ce groupe, ils m'ont bluffé par leur chaleur et leur énergie tant sur la scène qu'en dehors. J'ai donc accouru pour venir vous les présenter », précise-t-elle.

Laurent MILHEM : « À travers cette aventure, on veut s'adresser à un plus large public »

Et lorsqu'ils apparaissent sur la scène, ils sont transfigurés et oublient sans doute qu'ils sont atteints d'un handicap. Comment arrivent-ils à gérer la pression de jouer devant tout le monde alors qu'ils ont des difficultés à communiquer. « Ils traduisent ce stress par de l'angoisse. Ils n'arrivent pas à mettre des mots dessus. Avant de monter sur scène, ils font des vocalises, ils font des aller-retours et certains fument cigarettes sur cigarettes. Mais à l'approche de monter sur scène, ils font tomber le masque », explique Laurent MILHEM.

« Artistes, Autistes, une lettre d'écart, une note d'espoir », met une claque aux apprioris liés à l'autisme. « Lorsqu'ils montent sur scène, ils ont déjà franchi la barrière de l'autisme. Ils ont fait du chemin depuis le temps et les éducateurs sont à leurs côtés pour les accompagner et pour les soigner », rappelle le chef de service d'Alternote. Mais le plus beau pari, c'est de voir que le public danse, tape et chante au sons des chansons du groupe Percujam.

À travers cette expérience, le groupe délivre un message positif. « On combat toutes les différences. On ne veut pas uniquement toucher le monde du handicap, mais à travers cette aventure, on veut s'adresser à un plus large public. On a envie de faire passer un message de tolérance, de solidarité et d'échange entre les spectateurs. Cela passe par des autistes sur scène mais le message a une plus grande portée. Lorsque les gens sortent de ce concert, ils ont vécu une belle soirée et j'en ai des frissons lorsque public vient vous voir à la fin du spectacle pour vous dire des mots touchants », raconte Laurent MILHEM. C'est un pari déjà réussi pour Percujam puisque ils viennent de lancer leur troisième album et auront le privilège de fouler la mythique salle de l'Olympia le 04 avril prochain. 

Romain BEAUVAIS

Service reservation : 7, Boulevard Montmartre, 75002 PARIS Par téléphone 01 42 33 11 41 ou sur le site internet