Contenu principal

Message d'alerte

un fauteuil a la mer un ponton pour gommer le handicapL'Association de solidarité qui vise à permettre aux personnes en situation de handicap d'accéder à la mer et aux activités nautiques, « Le fauteuil à la mer », fondée en 2001, a été labellisé « Tourisme et handicaps » en  2011. Avec compétences et enthousiasme, « Un fauteuil à la mer » conjugue ses efforts, afin que générosité et actions deviennent les maîtres mots de la qualité de ses interventions. « Un Fauteuil à la Mer » qui s'appuie sur les compétences de professionnels de santé et membres de l'association (handicapés ou non) afin de réaliser, selon le souhait des utilisateurs et en fonction des fonds collectés, les adaptations nécessaires en matière d'accessibilité.

« Il nous a semblé précieux de préserver  des méthodes d'interventions dont la seule finalité vise au bien-être du plus grand nombre. Nous mettons donc en action un mode opératoire professionnel afin de répondre efficacement à la problématique posée par chaque personne handicapée », explique Alain LECLERC président de l'association labellisée en février 2011 (4 handicaps) Tourisme & Handicaps.

« Ce label a pour objectif d'apporter une information fiable, descriptive et objective de l'accessibilité des sites et équipements touristiques en tenant compte de tous les types de handicaps (moteur, mental, auditif et visuel ) et de développer une offre touristique adaptée », ajoute-t-il.

Partager sa différence, c'est refuser l'indifférence !

« Le but de l'association consiste à favoriser les souhaits de l'immense majorité des personnes handicapées et de stigmatiser, en paliant à leurs contraintes quotidiennes par des actions concrètes, notamment de types ludiques et thérapeutiques », reprend Thierry ORTEGA, infatigable défenseur des personnes souffrant d'un handicap, délégué général depuis trois ans et à l'origine du projet.

Pour les accompagner, l'association comprend 9 salariés pendant la saison estivale du 1er mai au 31 octobre et 1 salarié à l'année. Depuis quinze ans, l'association travaille à la resocialisation et l'acceptation du handicap. Ainsi, elle favorise les rencontres et les échanges sur son ponton et ses espaces de détente. « Ce sont aussi des endroits où les familles peuvent se retrouver pour partager d'agréables moments tout en oubliant l'invalidité de leurs proches », précise-t-il.

Ainsi, elle dispose de trois systèmes de mise à l'eau adaptés à chaque handicap. Ces systèmes sont manipulés par une équipe de saisonniers sensibilisée et spécialement formée. De cette manière, et grâce à des mains courantes en bordure de ponton, elle encourage la rééducation fonctionnelle en milieu marin et le renforcement musculaire lié à la natation, tous deux sources de bienfaits physiologiques associés au contact avec l'élément aquatique.

En 2014, comme les années précédentes, le ponton Pierre Caron a été ouvert 7 jours sur 7, de 9 h 30 à 19 h « L'ouverture a eu lieu le samedi 17 mai 2014 et l'inauguration officielle, en présence du député-maire de la ville d'Hyères Les Palmiers, de nos partenaires et des donateurs de l'association, le lendemain. Après avoir accueilli plus de 15 500 personnes, permis d'organiser 30 journées de jet-ski,  4 journées de kayak, 4 journées de voile et 2 journées de plongée-sous-marine, le ponton a été fermé le 28 septembre 2014, après 135 jours d'activité », détaille les deux amis.

« Un Fauteuil à la Mer » qui s'appuie sur les compétences de professionnels de santé et membres de l'association (handicapés ou non) afin de réaliser, selon le souhait des utilisateurs et en fonction des fonds collectés, les adaptations nécessaires en matière d'accessibilité. « Notre réseau de spécialistes stimule les retours d'expérience pour offrir ce qui se fait de mieux en matière d'accès à la baignade et à la plage. Ainsi, pour que chacun retrouve une vie « normale » et se sente intégré, ce savoir-faire concourt aujourd'hui, en partenariat avec d'autres associations indépendantes, à proposer toujours davantage d'équipements et d'activités nautiques : jet-ski, kayak, voile et plongée-sous-marine ».

L'Association d'intérêt général, son fonctionnement dépend uniquement des dons et fait appel à votre générosité particulière et aux entreprises, pour continuer son travail, celle de l’inclusion des personnes en situation de handicap.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir