Contenu principal

Message d'alerte

Metro MarseilleQuinze jours après sa rencontre avec les associations pour la préparation de conférence nationale sur le handicap, voici un exemple des conséquences dramatiques vivent quotidiennement les personnes en situation de handicap et le report du délai de 2015 reporter à 2024. Un homme, Daniel DIROU, veut lutter contre cette inertie à Marseille deuxième ville de France ou le métro ressemble toujours à parcours du combattant. Un combat pour lequel Daniel DIROU a lancé une pétition qui a recueilli à ce jour 12 800 signatures !

"Le métro de Marseille un moyen de transport interdit aux personnes handicapées ". C'est ce qu'a constaté Daniel, un citoyen marseillais, lorsque sa mère âgée a tenté de se déplacer dans la ville par le métro.

En effet, sur les 28 stations du métro marseillais, seul 4 sont accessibles. Et ces quatre stations ne sont pas utilisables pour le moment par les personnes à mobilité réduite, car les rames ne sont pas au niveau des quais. Marseille a été classée 83e ville sur 96 en termes d'accessibilité : un constat affligeant pour Daniel et les associations marseillaises.

Un manque d'accessibilité qui ne concerne pas seulement le handicap moteur, mais également visuel, auditif ou mental tout comme les nombreuses maladies invalidantes. Auquel il faut bien évidemment ajouter les personnes très âgées et les mères de famille.

Metro marseille station ligne saint barnabeRévolté par cette situation, Daniel a lancé cette pétition sur Change.org pour demander la communauté de Marseille Métropole de faire les aménagements nécessaires pour rendre le métro accessible.

La mobilisation citoyenne il serait plus de trois Marseillais en situation de handicap trainé leurs villes en justice, celle-ci a permis d'obtenir une première victoire. Alors que la communauté urbaine Marseille-Provence-Métropole se justifiait de ce manque d'accessibilité par l'impossibilité technique de faire les travaux, un tribunal vient d'ordonner la réalisation d'une expertise pour savoir si cette impossibilité technique est bien réelle. Une procédure exceptionnelle selon leur avocat, maître Candon.

C'est une opportunité sans précédent pour faire pression sur la métropole marseillaise pour que les travaux soient réalisés afin de doter chaque station d'équipements permettant aux personnes à mobilité réduite de se déplacer en métro.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir