Contenu principal

Message d'alerte

Eric MICHIELS demande au politique de vivre dans la dignit pas dans la pauvreteUn certain commissaire européen que nous avions interview en 2012, affirmait déjà que les personnes handicapées ne demander pas l’égalité, mais la dignité. C’est ce qu’a décidé de revendiqué avec beaucoup d’entres en lançant une pétition demandant la revalorisation de l'Allocation Adulte handicapé. Une pétition qui a obtenu a ce jour 87 250 signatures, et qui sera adressée aux candidats des présidentielles. La revalorisation d’un pouvoir d’achat que bon nombre d’associations réclament parfois y comprit allant jusqu’à une équivalence au SMIC.

« Par peur de l’avenir ? » s’interroge Éric MICHELS, cet homme âgé de 45 ans, atteints du Syndrome de la Queue de cheval originaire de Calais, aujourd’hui totalement dépendant. Le syndrome de la queue de cheval qui est une affection très particulière située au bas du dos, au niveau de la colonne vertébrale. Celle-ci se termine par les vertèbres lombaires, numérotées de L1 à L5 de haut en bas, qui se prolongent ensuite avec le sacrum.

Une situation qui la fait passer du SMIC avec les difficultés d’assurer le quotidien que connaissent des milliers de français. « Aujourd’hui je n’arrive plus à marcher et j’ai des douleurs en permanence et doit vivre avec 808 €, comment je vais vivre ? » ajoute-t-il et de poursuivre « Dépendant je le suis déjà ? ». Éric qui a besoin par son handicap d’une assistance, l’empêchant de pouvoir prendre un appartement et de vivre en toute autonomie.

Un appel qui fait partie de l’une des revendications de l’APF qui souhaite que comme Éric, ceux qui vivent en couple et dont les revenus sont supérieurs à 1122 € provoquent la diminution de la pension du conjoint en situation de handicap. « Ce qui veut dire que je suis déjà dépendant physiquement, mais aussi financièrement. Où est ma dignité ? » souligne Éric.

Une pétition que cet homme a voulue même si il se doute que les promesses des politiques seront nombreuses de la part des politiques et que bon nombre comme François HOLLANDE n’a pas tenu ces engagements sur le handicap. « Par peur de l’avenir ? Bien sûr ». Éric qui appel néanmoins toutes les personnes en situation de handicap à se mobiliser. Mais au moins ajoute-t-il cela pourrait permettre qu’une prise de conscience de la part des candidats.

Éric qui affirme ne pas comprendre comment l’État trouve normal de « laisser vivre les personnes en situation de handicap avec 808 € par mois. Dans le Pays de la Liberté, Égalité, Fraternité pouvons nous parler d'égalité et fraternité en laissant les personnes en situation de handicap vivre sous le seuil de pauvreté alors que nous sommes dans l'incapacité de reprendre une activité professionnelle ?.

Une situation qu’il n’a pas choisie, mais que la maladie lui a imposée ! Alors non ce n’est pas normal je vous invite a nous rejoindre et a signé cette pétition » et de conclure battez vous avec moi, personnellement je vais me battre ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : FHI / Change.Org

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir