Contenu principal

Message d'alerte

Fabienne GAUCLIN mène un combat depuis deux ans pour son fils Giani afin que Justice soit rendueC’est le message émouvant d’une mère, comme le sont et pourraient l’être des millions d’autres, dans une telle situation que celle-ci a lancé une pétition qui atteint plus de 38 000 signatures accompagnées d’une vidéo demandant justice pour son fils. Un jeune homme, Giani, souriant en pleine force de l’âge âgé de 29 ans, celui-ci malgré son AVC veut continuer à se battre…

Une enquête qui tourne en rond…
Fabienne GAUCLIN mène un combat depuis deux ans pour son fils multipliant les démarches auprès de la justice, pour son fils Giani, handicapé à 95 % à la suite d'une agression à l'arme blanche le 1er novembre 2015 a la sortie d’une discothèque. Elle a écrit à la ministre de la Justice, au Procureur de la République. Elle a même lancé une pétition en ligne interpellant dans cette vidéo, l’ensemble des protagonistes de cette situation avec l’objectif d’obtenir « un jour des réponses et faire avancer l’enquête, trop lente à son goût » afin d’obtenir non seulement la condamnation de l’auteur de ces actes, mais aussi la prise en charge des assurances.

Un homme a bout de souffle…
Malgré qu’il soit toujours enfermé dans son corps avec comme seul moyen d’expression, le clignement de ses yeux celle-ci exprime encore l’envie de se battre, cet homme, jeune chef d’entreprise qui jusque-là vivait une vie paisible marie et père d’une fille de 11 ans, est également confronté en plus de son handicap à des soucis existentiels. Giani qui avait pourtant souscrit une assurance accident de la vie, mais l’assurance refuse aujourd’hui toute avance tant que l’enquête de police n’a pris fin. "Depuis, l’enquête est au point mort, le dossier a été transféré d’un tribunal à l’autre », insiste Fabienne GAUCLIN. Or, actuellement Giani ne perçoit que 243 € par mois d'AAH puisqu'il est hospitalisé. Je finance donc personnellement ses charges ainsi que les trajets « Mon cerveau l’entend, mais je ne peux pas. Alors mon seul combat pour l’aider aujourd’hui c’est que justice soit faite et que ça ne reproduise pas pour d’autres personnes » conclut-elle.

La nécessité de soins…
Une femme qui a également interpellé la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, face au soin important que nécessite son fils et l’absence de spécialiste pour améliorer son état de santé. Celle-ci nécessitant des opérations améliorer sa motricité est très pointue et rarissime. . Une mère qui espère « toujours une amélioration de son état, mais plus les mois passent, plus je doute ». Le temps passe, il perd espoir, et malgré son courage exprime aujourd’hui certaine colère face a cette lenteur.

La ministre de la Santé qui avait demandé une enquête auprès de l'Agence Régionale de Santé après son courrier lui demandant d'agir pour Giani, mais le service régional en charge de l'enquête a conclu qu'il n'y avait pas eu de dysfonctionnements. Or, selon sa mère après l'agression Giani a commencé à faire un AVC à l'hôpital de Lisieux d'après l'expert et pourtant il a été renvoyé chez lui. Il est tombé dans le coma peu après son retour à domicile. « Comment accepter qu'on piétine ainsi l'état de santé de mon fils en refusant d'admettre de graves erreurs dans la prise en charge de Giani ?

Stéphane LAGOUTIERE

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir