Contenu principal

Message d'alerte

Rencontre et handicap 2011 discours nicole dedebatAprès 2010 qui avait vu trois jours intitulés « Pour faire de Toulouse une ville sans barrière ». 2011 sera lui placer sous le signe de la culture du 1er au 3 décembre. Trois jours qui commenceront par une cérémonie au Musée des abattoirs en présence de Nicole DEDEBAT, l'adjointe au Maire chargée du Handicap. Pierre Cohen n'ayant pu être présent à l'occasion de ses cérémonies ! Une cérémonie qui a commencé cette année avec la présentation il y près de deux mois en conseil municipal de l'audit commandé par le maire sur l'état de l'accessibilité et de la vie des Toulousains en situation de handicap.

Un document qui présentait avec plus de trois ans de retard alors même que la ville reste à régressé à la 38e place dans le dernier baromètre d'accessibilité publié par l'APF. Nicole DEDEBAT, qui lors de son discours a tenu à rappeler que la ville de Toulouse que la question de la culture pour les personnes handicapées est celle de leur accès aux pratiques artistiques et aux lieux culturels..., celle-ci insistant notamment « pour tous et notamment pour les déficients intellectuels, parfois et même trop souvent oubliés, » le précisera telle. La culture, qui s'il est vrai fait partie intégrante de l'expression et de communication de l'espèce humaine et de ses droits fondamentaux, ne représente a elle seule qu'une partie. Avant de conclure son discours par la déclaration du Secrétaire général des Nations unies à l'occasion de cette journée.

Nous avons à ce titre fait la connaissance a lors de la présentation des œuvres des lauréats du prix « Voir avec les mains » d'une artiste malvoyante et de l'association x et qui nous a fait la gentillesse de nous accorder une interview. Elle nous exprime sa venue à cette forme d'expression et son regard sur l'accès à l'art des artistes handicapés. À ses côtés la représentante de l'association.

Trois jours de rencontre et d'échange, d'animations, d'expositions et de tables rondes

Une manifestation ou le 2 décembre lors d'un colloque intitulé « Le handicap bouscule-t-il l'ordre culturel régnant ? » rassemblée plusieurs personnalités française et internationale comme x. Une conférence ou nombreuses associations ont, semble-t-il reconnu les efforts de la mairie dans ce domaine précisément. La question de la culture pour les personnes handicapées est celle de leur accès aux pratiques2011.12.01.rencontre et_handicap_2011_exposition_de_peinture artistiques et aux lieux culturels... Elle peut aussi être considérée comme autant de facteurs distinctifs, intellectuels, affectifs qui fondent un groupe social.

Des associations, qui pour d'autres affirment que l'investissement dans la vie quotidienne des Toulousains en situation de handicap dans les transports, l'accessibilité, écoles, emploie la ville de Toulouse étant toujours en dessous du taux 6 % de travailleurs handicapés. Autre regret la remise, il y a seulement quelques semaines de l'audite qui avait demandé par Nicole DEDEBAT lors de son arrivée à la Mairie en 2008. Les récentes manifestations organisées en octobre dernier des efforts importants restent à faire.

Samedi aura été une journée de découverte et consacré à des randonnées culturelles au sein du quartier Saint-Cyprien dans l'après-midi, spectacle au Théâtre Garonne et visite et parcours gratuits au Musée Saint-Raymond, des Augustins et au muséum. Mais, bien au-delà de ces questions, la culture intègre la notion de fragilité, de diversité humaine et résonne de façon contemporaine plus que de raison... avec l'accès à la culture pour tous comme l'affirme l'adjointe au maire y compris au déficient mental souvent oublié. Cette journée organisée reste positive où bon nombre de sujets ont été débattus trouvant parfois des réponses nouvelles et novatrices.

Stéphane LAGOUTIERE

 

Pour en savoir plus :Actes de colloque des premiere edition rencontre et handicap

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir