Contenu principal

Message d'alerte

Page d acceuil de la semaine adutive au travailAu lendemain de la journée mondiale des sourds, qui a eu lieu le 00 septembre, l’association Journée Nationale de l’Audition organise du 24 au 28 octobre 2016 la première semaine de la Santé auditive au travail à l’ occasion de la Semaine Européenne de la sécurité et de la santé au travail. Un sujet important tout comme le burn-out, que la commission nationale auditionne actuellement. Ils seraient ainsi 79 % de salariés à déclarer rencontrer des difficultés à suivre des conversations au travail à cause du bruit selon une enquête Ifop-JNA réalisée en 2016.

Un enjeu de santé publique pour 90 % des sondés
Des bruits que traditionnellement chacun de nous a traditionnellement l’habitude imputée aux secteurs dits bruyants du BTP et des industries de la métallurgie, pourtant près de 8 actifs sur 10 travaillant dans le secteur tertiaire se disent eux aussi impactés selon cette enquête. Ils seraient également 7 Français sur 10, a estimé que le bruit génère un état de fatigue enfin 90% des Français déclarent que le bruit est un enjeu de santé publique. « Une gestion du bruit et de ses impacts auditifs et extra-auditifs s’annonce désormais comme un facteur clé de succès des démarches de Bien Être dans les entreprises » souligne l’association...

Aussi, l’association JNA lance la première édition de la « Semaine de la santé auditive au travail » à l’occasion de la Semaine Européenne de la Santé et de la Sécurité au travail qui se tient du 24 au 28 octobre 2016, et ce, pour soutenir les dirigeants, les Médecins du travail et tous les acteurs de la santé en entreprise dans leurs démarches Bien Être et réduction du Bruit et leur proposer de nouvelles clés de réussite.

La santé auditive : un enjeu en entreprise
Un enjeu également pour le secteur économique et notamment celui des entreprises, des impacts du bruit sur la santé auditive encore trop méconnue et surtout sous-estimée. Pourtant les effets visibles de la surdité professionnelle et leurs sinistres ne sont pas connus, un français sur deux ayant réalisé un bilan complet de l’état de son audition a ce jour.

Une situation difficile à comprendre alors que le ministère de la santé lui-même estime que celle-ci représente un coût de 100 000 € par salarié, estimation qui ne prend pas en compte celui généré par les absences et les maladies professionnelles au sein de l’entreprise ainsi que les nombreux dysfonctionnements associés.

L’autre effet encore moins connu est celui de la fatigue dite auditive. Elle correspond à un déficit temporaire de l’audition qui va se caractériser par la sensibilité limitée dans le temps. « Une exposition sonore continue au-delà des seuils réglementaires de 80 dB pendant 8 heures peut générer une fatigue auditive, qui, au fur et à mesure de son installation, dans le cas où l’oreille reste soumise à exposition même en dehors du temps de travail, va engendrer une usure prématurée des cellules sensorielles de l’oreille » souligne JNA.

La santé auditive en entreprise : un enjeu sociétal
Intégrer la dimension Santé auditive c’est agir en amont des risques de surdité professionnelle. Il s’agit non plus de lutter contre les émissions sonores toxiques, mais de développer une politique de Bien-Etre au travail en intégrant toutes les conditions possibles pour développer la qualité de vie sonore et préserver la santé des salariés. Aujourd’hui le spectre d’analyse se réduit bien souvent « à la lutte contre les risques ». Cela reste une condition incontournable pour le respect des salariés, mais non suffisante pour développer une politique de bien-être.

Au XXIe siècle, la santé auditive au travail s’annonce comme un argument clé. Jusqu’alors inconnus, les mécanismes de l’audition et leurs interconnexions avec les autres centres nerveux nous ouvrent des voies pour mieux développer les politiques de bien-être et donner du sens à la nécessité de la réduction des émissions et des expositions sonores. Le Bruit agit comme un agent toxique invisible aux impacts douloureux humainement et coûteux pour les individus, les entreprises et la collectivité.

Le coût social du Bruit
Estimé à 57Mds€, selon le Conseil National du Bruit ce dernier précise que le coût social de la fatigue auditive n’est quant à lui pas encore évalué. L’association JNA annonce qu’elle révélera, lors de la Semaine de la santé auditive au travail, les résultats d’un audit réalisé au sein d’un service administratif pilote.

Un site Internet et de nombreuses brochures...
Support de ce grand mouvement sociétal en faveur de la santé, du bien-être l’association JNA a ouvert un site spécialement dédié a l’événement. Différentes thématiques y sont développées ainsi que des approches socio-économiques de la santé auditive dans l’entreprise. Des outils spécifiques comme des affichettes « 3 Bons gestes de santé auditive dans l’atelier ou sur le chantier » et « 3 bons gestes de santé auditive au Bureau ».

Mais aussi des brochures dédiées dirigeants et salariés « Santé auditive au travail : mode d’emploi pour concilier Santé, Bien Etre et performance ». Un document de 12 pages indiquant aux acteurs de l’entreprise les gains possibles en santé, bien-être et performance au travail et les conseils pour les obtenir.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : JNA

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir