Contenu principal

Message d'alerte

Graphisme socioprofessionnelles des beneficiaires de minima sociaux salariesAlors que les derniers chiffres du chômage reste toujours négatif au profit des travailleurs handicapés et que la hausse correspondante a 65 % pour ce quinquennat sachant que la précarité reste également très présente. Les salariés en situation de handicap représentent toujours une part importante pour ceux bénéficiaires de minima sociaux selon une étude de la DREES publié le 9 février. Ainsi au 31 décembre 2013, 14 % des bénéficiaires de minima sociaux ont un emploi salarié. Parmi eux, deux sur cinq sont en contrat à durée indéterminée (CDI) et 8 % bénéficient d’un emploi aidé.

Photo envoye par Laurence Reyners envoye sur le reseau de l operation Fais passer lancer par l ADAPT en 2016Un peu plus de deux mois après la dernière édition qui c’est déroulé du 14 au 20 novembre dernier si le Directeur général de l’ADAPT, Éric Blanchet, se montre satisfait des initiatives pour de cette manifestation par son extension européenne et les actions et autres manifestations. La réalité sur le terrain et tout autres, un taux de chômage qui dépasse les 23 % et des politiques qui en pleine campagne présidentielle n’ont pas abordé lors des primaires, les questions de l’emploi, de la formation ou de l’accès aux études des personnes handicap. Enfin un quinquennat qui aura été l’origine d’une hausse sans précédent...

Le Magasin AUCHAN de Bordeaux Le LacSi cette initiative parait en soit disant une bonne chose. Les personnes déficientes mentales restent encore fortement en tête au sein des personnes au chômage juste avant les sourds concernée pour 33 % d’entre eux. Une initiative d’embauche en CDI réalisée par la direction d’un supermarché d’Auchan Bordeaux Le Lac qui fait suite a un travail rendue possible grâce l’Association Trisomie Aquitaine et le Magasin pour permettre l’insertion professionnelle en milieu ordinaire de Monsieur CLAVE, en 2014.

Edition de la sixieme edition de remise de prix en ile de france par l association differentetcompetentLa reconnaissance du professionnalisme des travailleurs handicapés sera mise à l’honneur lors d’une Cérémonie des attestations Différent et Compétent, le 26 janvier 2017 à la Maison des Arts et de la Culture, Plessis Robinson. L’occasion pour son organisateur « Différent et Compétent », cette 7e édition en ile-de-france est le fruit d’une collaboration unissant des ESAT de différentes associations, dans un Groupement de Coopération Social et Médico-Social créé en novembre 2012. Une cérémonie qui va regrouper une centaine de personnes qui recevront leurs attestations de compétences et revenir ainsi revenir sur l’ensemble des événements qui auront marqué la vie du réseau depuis la dernière cérémonie en 2016.

Mise en place de l emploi accompagne avec la publication au journal officiel du dispositifAlors que le décret précisant les modalités d’application et de mise en œuvre de l’article 52 de la loi El Khomri, consacré à l’emploi accompagné, est publié (JO du 29 décembre 2016), l’Agefiph apporte son soutien au dispositif et l’inscrit dans sa nouvelle offre d’intervention. Un soutien apporté par le Fonde de l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) qui se félicite de cette mise en œuvre dans le cadre de la loi du 8 août 2016.

Credit agricole Centre Est en faveur de la diversite et du handicap prend diverses formesSi elle n’est pas la seule banque a avoir atteint quasiment le taux de 6 % de travailleurs comme la société générale ou encore Baripas, le Crédit Agricole se vante néanmoins selon ces dirigeants d’être passé de 1.47 % à 5.27 % a la fin 2015 «soit parmi les meilleurs employeurs du secteur bancaire ». Un bilan dressé à l’ occasion du dixième anniversaire de la mission Handicap et Emploi au Crédit Agricole (HECA), créée par les Caisses régionales de Crédit Agricole en 2006, pour favoriser le recrutement, la formation et le maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap...

Handicap psychique les entreprises preferent le handicap physiqueDénoncée il y a quelques semaines par le défendeur des droits et l’Unapei pour les déficients mentaux dans un communiqué intitulé « », celle des salariés schizophrènes ou grands dépressifs ne serait pas meilleure selon l’association l’Unafam. Faut-il croire que le dispositif d’aide voté dans le cadre de la loi travail qui entrera en vigueur le 1er janvier 2017, va véritablement apporter un changement ? Pas certains, même si pour les représentants de l’association mise beaucoup sur son application. Une situation pour lequel lutte aussi l’association Cluhouse France, qui ne compte depuis sa création en 2011, que un seul centre et 70 en Europe pour ce modèle qui vu le jour en 1948.