Contenu principal

Message d'alerte

Semaine pour l'emploi des personnes handicapés, 2012 avec sur l'image l'organisation d'un TIFO nouveauté de cette année 2012 sous le theme engageAlors que la 16e édition de la semaine de l'emploi des personnes handicapés, commence aujourd'hui avec pour mot d'ordre « Engager », force est de constater que la situation des travailleurs handicapés ne semble pas s'améliorer un taux record de 22 % de chômage. Avec des régions particulierement concernées comme Midi-Pyrénées, si l'absence d'une reprise économique en est en partie responsable, la progression de la précarité comme le souligne Arnaud de BROCA, secrétaire général de la FNATH avec une recrudescence des CDD et des temps partiels. Mais aussi le manque de volonté de certaines entreprise et notamment de PME-PMI.

Une semaine organisée par l'ADAPT, en partenariat avec l'AGEFIPH et le FIHFPH tout une série de manifestations dans toute la France autour d'une série de rendez-vous : Colloques, manifestations, forums, opérations de recrutement, sensibilisation du grand public... auquel seront participeront présidents d'associations, chefs d'entreprises, la ministre Marie-Arlette CARLOTTI et Michel SAPIN ministre du Travail. Un programme que vous retrouver sur le site de la SNPH

Emploi des travailleurs handicapés un enjeu majeur

Une semaine qui en 2011, 420 actions et manifestation avaient été organisées dont 87 directement organisées par L'ADAPT réunissant 2 500 recruteurs, 10 000 candidats en recherche d'emploi et ont totalisé pas moins de 110 000 rencontres. S'il n'est pas question de remettre en cause l'utilité d'une telle manifestation. Reste que son impact sur l'emploi reste à la fois relativement limité et surtout et que le comportement d'une majorité d'entreprises dont la moyenne d'emploi reste 3,5 % contre 2.7 % en 2009 ressemble à opération marketing. Car si l'ADAPT estime que 60 %* des personnes handicapées ayant participé à un Handicafé© ou à un Jobdating© ont trouvé un emploi dans les six mois qui ont suivi. Comment expliqué que le taux ne lui cesse de chômage progressé...

Les jeunes au cœur de la SEPH

Alors que le gouvernent à lui situer les jeunes au cœur de sa politique avec les emplois d'avenir, l'ADAPT a-t-elle choisi de mettre l'accent sur une thématique particulière : les jeunes et leur accès à l'emploi ! Un premier rendez-vous qui aura lieu à la Cité des Sciences (Paris 19e), le lundi 12 novembre, de 9 h à 12 h 30 avec la thématique « Préparer l'avenir des jeunes avec les jeunes ».

Pour l'association, il s'agit avant de favoriser la scolarisation de ces jeunes en milieu ordinaire, leur permettre d'accéder plus facilement à l'enseignement supérieur, développer des passerelles pour l'emploi... Jeunes, représentants des pouvoirs publics, décideurs économiques et responsables associatifs pourront échanger et partager leurs expériences lors de la conférence d'inauguration, organisée autour de deux tables rondes : agir sur le temps scolaire pour préparer l'accès à l'emploi et accompagner le parcours de professionnalisation et l'insertion dans l'emploi.

Festival et Soirée APF entreprise

Rassemblant les courts métrages réalisés par des entreprises privées ou publiques qui font la promotion d'actions en faveur de l'emploi des collaborateurs handicapés. Les trophées seront remis le lundi 12 novembre en début de soirée au Musée des arts forains (Paris 12), en présence d'Axel Kahn, président de ce jury 2012. Organisée par l'APF, la troisième édition de sa soirée APF entreprise mettra elle l'accent sur les personnes handicapées qui travaillent au sein entrepris adaptées et des Établissements et services d'aides par le travail, ainsi les entreprises nouant des liens durables avec les secteurs adaptés et protégé.

Forums emploi /handicap

Le 14 novembre aura lieu une trentaine de TIFOS* auront lieu partout en France, avec des animations visuelles, vivantes et collectives, réalisées simultanément, partout en France, par les forces vives de L'ADAPT (adhérents, bénévoles, sympathisants, jeunes, personnes handicapées,...). Organisé au Halle Carpentier à Paris, des en ouverture du Forum emploi/handicap qui permettra aux participants, tout au long de la journée, des rencontres entre les recruteurs de 140 entreprises et organismes d'insertion professionnelle et des demandeurs d'emploi handicapés. Des rendez-vous que vous pouvez retrouver en détail sur le site de la Semaine.

Conférence parlementaire sur l'emploi

Organisé Martine CARRILLON-COUVREUR, députée de la Nièvre, vice-présidente de la Commission des affaires sociales et Denis JACQUAT, député de la Moselle et qui vient d'être nommé le 8 novembre dernier a la Présidence du Conseil Nationale Consultatif des Personnes Handicapés. Une journée de réflexion qui portera sur le handicap comme levier de performance dans l'entreprise et s'interrogera sur les meilleures façons de lutter contre les idées reçues. Une journée dont la première partie sera consacrée à la formation et l'emploi des personnes handicapées : quelles politiques publiques en faveur de leur insertion dans les entreprises. Après l'intervention Marie-Arlette CARLOTTI et de Michel SAPIN, la deuxième partie sera-t-elle consacrée à la question : Quelle politique managériale du handicap dans les entreprises françaises ? Et plus précisément, comment lutter contre les discriminations ? Et quelle politique volontariste ? Reste à savoir si les intervenants sauront fournir les raisons de cet échec à l'emploi des travailleurs handicapés. Car si dans le secteur privé ou public certain ont fait des efforts montrant que le taux de 6 % était parfaitement possible comme le groupe Casino avec plus de 10,2 % de salariés.

Une présence forte pour la 16e édition pour l'emploi

Le diecteur de l'AGEFIPH, Pierre BLANC, qui a présenté le 8 nombre dernier,  les nombreuses actions qui seront réalisées à l'occasion de l'édition 2012 dont la dimension reste cruciale pour maintenir et soutenir les progrès enregistrés ces dernières années en matière d'emploi des personnes handicapées. Ainsi comme la confirmé Pierre BLANC l'AGEFIPH sera présente au côté de ses partenaires l'ADAPT et le FIPHFP dans de nombreuses actions sur le plan national. Ce sont ainsi Plus de 300 évènements seront organisés sur tout le territoire, notamment grâce aux opérations. Un jour, un métier en action, lancé en 2006, celle-ci n'a eu de cesse de rencontrer un succès important, ce sont ainsi en 2012 plus de 2000 binômes devraient être créés pendant la Semaine. Auquel s'ajoutent une fois encore les Job Studio et Handichat qui sont déclinées dans chaque région.

À noter la présence de l'ambassadeur de l'AGEFIPH avec une émission intitulée « Grégory les cuisine » réalisé dans les studios Handichat et initié pour la première fois en 2011, le concept permet à Grégory Cuilleron de recevoir dans une cuisine 5 invités « personnalité » ou politiques, pour parler de leur actualité et de leur vision du monde du travail pour les personnes handicapées. Grégory leur propose de les « cuisiner » avec quelques ingrédients et ses questions impertinentes.

Enfin la présence de nombreux invités tout au long de la semaine avec notamment la présence de Frédéric CAMEO PONZ, Président du Réseau des Boutiques de Gestion. D'Arnaud Assoumani, champion paralympique français de saut en longueur aux Jeux de Pékin en 2008 et élu en 2012 au Comité international paralympique. Mais encore de Dorine BOURNETON pilote handicapée Médaille d'or de l'aéro-club de France. Aujourd'hui cofondatrice d'une société de production ou Xavier BERTHET, sociétés Handigo, chargée de l'opération Innov'access à Grenoble.

Midi-Pyrénées... parmi les plus concernées

Avec huit départements si la région fait partie des plus grandes régions de France, le taux de chômage des travailleurs handicapés compte parmi les plus importants. Avec 21.142 personnes handicapées sont demandeurs d'emploi. Comme pour les valides, les seniors sont les plus touchés et le nombre d'emplois durables, baisse la aussi au profit des contrats précaires. Des partenaires de l'emploi comme l'AGEFIPH Cap emploi auront réussi en 2011 à 4400 demandeurs d'emploi reconnus travailleurs handicapés (DETH) de trouver un emploi dans la région. Auquel s'ajoutent 900 salariés, suivis par les Sameth, ont pu se maintenir dans leur entreprise et nombre d'entre eux ont bénéficié d'une formation nécessaire à leur insertion professionnelle.

Travailleurs handicapés : Quel politique à l'étranger

La France même si elle comporte une politique relativement forte dans ce domaine, elle ne demeure néanmoins pas la seule, certains pays comme dans le nord de l'Europe telle la Suède a développé une politique qui pourrait même citer a valeur d'exemple. Associant un système d'une politique volontariste de l'emploi qui repose sur «du travail pour tous ». Les mesures actives d'insertion professionnelle sont majoritairement privilégiées (orientations, formations, stages de reconversion), en revanche les prestations financières y sont amoindries afin de réduire l'assistanat. Une politique positive puisque sur 530 000 personnes suédoises handicapées, 56% ont un emploi à temps complet ou partiel, sur un taux global d'activité de 76%, alors qu'en France sur 1,8 million, seuls 44 % occupent un emploi sur une globalité de 70%.

D'autres États en Europe comme la France ont mis en place une politique pour les entreprises d'une certaine taille. Parmi eux l'Espagne depuis 1983, avec un quota de 2 %, l'Autriche avec un taux de 4 %. En Allemagne depuis 1974, qui a fixé ce taux comme la France à 6 % ou la loi date de 1987. Enfin, l'Italie depuis 1968 jumelée à un statut protecteur de la personne invalide tel un rempart face au licenciement... Un des premiers pays européens à avoir mis cette politique en place. Cependant, malgré l'ouverture à des sanctions financières, les entreprises remplissent difficilement les quotas. Par exemple, en Autriche, pays qui montre la voie, le quota est rempli à 64% contres 30 % en Espagne ou encore seulement 13 % en Allemagne.

A contrario des pays comme les États-Unis, le Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni, Québec..., où il règne la volonté impartiale d'éliminer toutes les discriminations dont les personnes handicapées sont victimes sur leur lieu de travail. Et les juges n'hésitent pas à sanctionner catégoriquement toute preuve et démonstration de ségrégation, cherchant à réellement favoriser l'égalité des chances. Aux États-Unis, les sanctions peuvent atteindre 55 000 dollars pour la première infraction, et plafonner jusqu'à 110 000 dollars pour la seconde. Tout comme au Pays-Bas toute personne ayant été jugée discriminante sur son lieu de travail peut être punie d'une peine de prison de plus de deux mois et d'une amende de plus de 4 500 €

Stéphane LAGOUTIÉRE

Téléchargez la liste de toutes les actions soutenues par le FIPHFP pendant la SEPH, 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir