Contenu principal

Message d'alerte

Affiche manifestation pour l emploi organise par Handi2dayEn ouverture de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (Seph), le salon du recrutement digital Handi2day, qui aura lieu du 26 au 30 octobre 2015, devrait générer 4500 entretiens d'embauche entre 25 000 candidats en situation de handicap et 750 recruteurs selon les organisateurs. Pour cette 10e édition, Handi2day souhaite prouvé, que le recrutement numérique est la solution adéquate face au taux de chômage grandissant chez les personnes en situation de handicap. Une theses difficile a croire face au chomage ou de l'excuse du manque de qualification...

Dix ans après la loi handicap de 2005, qui prévoyait l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées, le bilan est amer car le chômage des handicapés ne cesse d'augmenter. D'après les chiffres de 2014, 450 000 handicapés seraient sans emploi. Pourquoi d'après cette même loi, le secteur public ou les établissements publics de plus de 20 salariés devaient embaucher 6% de personnes handicapés. À l'heure actuelle, on en est encore bien loin. Quels sont alors les freins qui empêchent les dirigeants d'entreprises à les employer ?

Pour Handi2day une raison prime : l'image du handicap. En effet, il y a encore beaucoup d'appriori, de rejet autour du recrutement des personnes handicapées car on croit toujours qu'elles feront moins bien en plus de temps par rapport à une personne valide. Recruter une personne handicapée ne doit pas être une obligation pour le patron mais plutôt une opportunité pour son entreprise. Par conséquent, ce salon digital met en avant les offres et les compétences et ne parle pas de handicap.

Frédéric CLOTEAUX : « Le salon a pris une toute autre dimension »

« En sortant le handicap du handicap, Handi2day démultiplie les opportunités de trouver la perle rare qu'il s'agisse d'un emploi ou d'un collaborateur », précise le porte-parole d'Handi2day, Frédéric CLOTEAUX, dans un communiqué. En effet, Handi2day proposera 16 000 offres d'emploi réelles publiées par 80 entreprises dans 16 secteurs d'activités. De ce fait 25 000 candidats pourront décrocher un entretien d'embauche direct avec un recruteur grâce à la technologie Handi2day. Les recruteurs devront donc trouver le bon candidat.

Pour Handi2day, il n'est pas question d'utiliser des gadgets dans les process de recrutement pour faire un effet de manche qui permettrait de recueillir de nombreuses candidatures et, au bout du compte, avoir peu de résultats positifs tant pour les organisations professionnelles comme pour les candidats en situation de handicap. Pour trouver le bon client, Handi2day a mis tout son talent pour créer un process de recrutement numérique innovant.

Cet événement crisstallise l'offre et la demande sur une courte période. Les candidats pourront à partir du 05 octobre déposer leur cv sur le site officiel d'Handi2day afin d'obtenir un rendez-vous en face-à-face sur le salon. « Des dizaines d'entreprises, des PME, des grands groupes, reviennent à chaque édition, trouvant de plus en plus leurs marques dans le processus du recrutement numérique. De nouvelles sociétés nous rejoignent pour cette dixième édition comme JCDecaux, Afpa, Gefco ou encore AXA».

Et d'ajouter que «Entre 2011 et 2014, le salon a pris une toute autre dimension, qu'il s'agisse du nombre de candidats, du nombre d'exposants ou du nombre d'entretiens d'embauche réalisés. Et si Handi2day montrait aussi l'exemple pour le recrutement des personnes ordinaires ? La digitalisation du recrutement ne peut pas briser toutes les barrières à l'embauche mais elle fournit une réponse concrète aux principales contraintes des candidats et des entreprises », rappelle le porte-parole d'Handi2day. A défaut de pouvoir transformer des chomeurs en salariés, ce salon a au moins le mérite de proposer des solutions pour l'emploi des personnes en situation de handicap.

Romain BEAUVAIS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir