Contenu principal

Message d'alerte

Affiche salon pour l emploi Handi2dayDevenu peu à peu le rendez-vous de l’emploi un salon de l’emploi généraliste et digital, organisé chaque année avant la semaine pour l’emploi qui a lieu en novembre, le salon Handi2Day qui va dérouler sur quatre jours du 24 au 28 octobre prochain sera une nouvelle fois l’occasion pour une trentaine d’entreprises partenaire de l’événement comme la BNP Paribas ou la Société Générale, Axa Assistance ou des entreprises adapté Les Papillons de jour, et les services de Pôle Emploi. Une manifestation où vous pourrez vous rendre sur place ou en ligne sur le site Handi2Day afin de déposer votre CV.

Une plate-forme directe entre employeurs et candidats.
L'intermédiation, désignant la présence et le rôle d'un intermédiaire, tant aujourd’hui a vouloir redessiné notre société et notre manière de faire à travers la multiplication de plates-formes de mise en relation entre particuliers, crowdfunding, blockchain, monnaie digitale. Une vague qui selon les organisateurs de ce Salon n’échappe pas a la règle dans le secteur de l’emploi.

Une situation auquel Handi2day rappel avoir mise en place une technologie de mise en relation directe aboutie, simple d’accès et efficace, qui permet la mise en relation directe entre employeurs et candidats. À chaque édition, les candidats peuvent consulter des milliers d’offres d’emploi réelles publiées un mois avant le salon digital par plus de 80 entreprises dans 16 secteurs d’activité. Y compris dans le secteur public ou pour la première fois Pôle emploi utilisera cette année la plate-forme pour recruter ses employés.

« La désintermédiation comme moyen de recrutement ne peut certainement pas briser toutes les barrières à l’embauche, mais elle fournit une réponse concrète et immédiate aux principales contraintes des candidats et des entreprises. Nous avons créé cette technologie pour les personnes en situation de handicap, mais elle a tout pour être généralisée et participer à l’inversion de la courbe du chômage », précise Frédéric CLOTEAUX, porte-parole Handi2day.fr.

Des candidats invités ont déposé leurs CV...
Les participants qui peuvent déposer leurs CV sur le site Handi2day et sélectionner les offres d'emploi qui les intéressent afin de solliciter un premier entretien avec les entreprises concernées de 15 minutes se cale, sur rendez-vous, par téléphone ou chat notamment pour les candidats sourds/malentendants pendant le salon. Quel que soit leur niveau d’étude, d’expérience, la région et les ambitions, les candidats peuvent décrocher ainsi des entretiens directs d’embauche avec plus de 1000 recruteurs selon les organisateurs, sans avoir à se déplacer. Cette première mise en lien peut se poursuivre par une rencontre réelle entre l’employeur et le candidat.

Une augmentation du chômage qui se confirme...
Face a une progression des demandeurs d’emploi et a un chômage qui n’aura jamais été aussi haut, comme la confirmé il y a une semaine lors d’une conférence de presse la présidente de l’AGEFIPH. Une contradiction, car si il vrai que dans le secteur privé les grandes entreprises poursuivent l’embauche, les PME-PMI continues comme plus de 98 % des médias français a faire de la résistance...Une situation qui se retrouve également dans la fonction publique ou l’éducation nationale continue a faire jouer la dérogation obtenue en 2005.

Conséquences des recettes qui diminuent pour l’AGEFIPH, mais un taux de chômage qui lui augmente. Avec à la fin 2016 près de 480.000 demandeurs d'emploi en situation de handicap étaient inscrits à Pôle emploi (+2,3% par rapport à juin 2015), soit 8,6% de l'ensemble des demandeurs d'emploi c’est-à-dire 23 % des salariés handicapés. Un chiffre bien en dessous de la réalité alors même que beaucoup de travailleurs handicapés ont renoncé a s’inscrire a Pole Emploi.

Un rendez-vous pour réduire le chômage ?
Une telle manifestation peut-elle changer cette situation ? Non, elle reste avant un moyen de rencontre entre le secteur de l’entreprise et les demandeurs d’emploi. Tous comme la semaine pour l’emploi devenu un moyen de communication afin de rappeler aux secteurs économique et politique leurs responsabilités.

Une manifestation qui demeure néanmoins un excellent de rencontre et d’échange dans le monde de l’emploi, ou le demandeur et a mieux de faire comprendre que ces différences peuvent aussi un acteur de talent et de qualité professionnelle nécessaire a une entreprise. Des manifestations qui demeure tout de même nécessaires en ces tant de crise et de chômage et qui pour chacune d’entre elles apporte leur pierre à l’édifice celui de l’inclusion...Un salon qui annonce avoir permis l’embauche de 11 000 en six ans soit une moyenne d’environ 1800 emplois par an...
Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir