Contenu principal

Message d'alerte

Affiche réduite et partielle de la deuxième édition de l'opération Job pour tous du 22 mai au 8 juin 2018Bon très bien me direz-vous, un salon de plus. Il vrai que ces dernières années ils n’ont eu de cesse de se multiplier pour une efficacité toute relative et celui-ci malgré comme tous les autres et sa bonne volonté et thème a la mode ne va pas échapper à la règle. Un salon qui demeure aussi l’occasion de remplir son carnet, avec un chômage qui ne cesse de progresser et, en 2017. Une situation dont le gouvernement étudie la solution pour enrayer cette situation en ce moment un projet de simplification pour les entreprises et favorisait l’embauche en milieu ordinateur mais aussi la formation.

Focus sur l’alternance…
Une deuxième édition de ce salon “Job pour Tous” pour agir pour l'inclusion professionnelle des travailleurs handicapés, organisé Hanploi CED et Cheops, le réseau national des Cap Emploi-Sameth. avec en 2018, un focus sur l'alternance et permettre d’ouvrir une porte de sortie à quelques-uns de plus de 500 000 demandeurs d’emploi en situation de handicap inscrit au chômage. Reconnu par de nombreux acteurs des mondes économiques et associatifs et politique comme un l’un des meilleurs tremplins pour l’emploi. L’alternance présente aussi une vraie opportunité pour les employeurs qui peuvent ainsi former des candidats en accord avec leurs métiers. Ce type de contrat est de surcroît une façon judicieuse de détecter des potentiels.

Comme le rappel, Franck SEURIN, directeur général d’Hanploi CED, que « plus de la moitié des travailleurs handicapés ayant suivi une formation en alternance ont été embauchés en moyenne 12 mois après la fin de leur contrat ». Des entreprises qui en ce période sont déjà à la recherche des candidats dans le cadre de la rentrée 2018-2019. D’où l’importance souligne-t-il « de proposer une édition avec un zoom sur l’alternance, qui au-delà de répondre aux besoins des recruteurs reste une véritable clé d’entrée vers l’emploi pour les travailleurs en situation de handicap ».

Pratique et simple…
“Job pour tous” aura réussi lors de sa première néanmoins à séduire les employeurs et un certain nombre de candidats. En effet, ce salon virtuel porte bien son nom, nul besoin de se déplacé cet outil et entièrement en ligne.Évitant tant aux employeurs qu’aux demandeurs d’emploi de se déplacer tout en ayant un réel échange, par l’intermédiaire d’entretiens effectués par visioconférence, chat ou encore par téléphone.

Gratuit pour les PME jusqu'à 250 salariés
Grâce au soutien de L'AGEFIPH, du FIPHFP, de l'OETH, de l'U.N.E.A. et de celui de différents acteurs institutionnels engagés en faveur de l'intégration professionnelle des personnes en situation de handicap, la participation au salon virtuel de recrutement est gratuite pour toutes les PME de moins de 250 salariés. Une initiative qui devrait de nouveau dynamiser l'emploi au niveau local en séduisant des employeurs qui jusqu'alors étaient peu visibles sur ce type de salon. Des entreprises de moins de 250 salariés dont plus 30 n’embauche pas et ne respecte pas l’obligation légale d’un de 6 % de travailleurs en situation de handicap dans l’entreprise. Certaines affirmant refusant de la faire et préférer le paiement de l’amende. Vous êtes un recruteur Inscrivez-vous pour participer à la prochaine édition.

Une solution de matching pour sécuriser les recrutements
“Job pour Tous & Alternance” réintègre une solution de matching cette année encore, proposant aux candidats inscrits, de répondre à un questionnaire pour leur permettre d’identifier leur potentiel et de déterminer les métiers et les organisations dans lesquels ils auront des chances de réussir. Pour les recruteurs, la solution de matching élaborée par un spécialiste de l’évaluation RH, il a été conçu pour gagner du temps et surtout fiabiliser leurs recrutements, en allant au-delà du CV.

Un succès encore plus important ?
À l’occasion de sa première édition, en 2017, “Job pour tous” avait ainsi rassemblé quelque 160 entreprises, qui en collaboration d’acteurs de l’insertion régionaux avaient pu s’entretenir avec des candidats en situation de handicap qualifiés qu’ils n’auraient pas nécessairement identifié en dehors du salon virtuel. Un concept novateur explique l’un des recruteurs de ISS France. « Job pour tous permet de gagner beaucoup de temps dans la recherche de candidatures, mais c’est aussi selon lui « une autre façon de montrer l’intérêt opérationnel du réseau Cap emploi – Sameth français ».

Des organisateurs qui rappellent qu’en 2017, plus de 65 % des entretiens virtuels réalisés ont donné lieu à un second entretien avec des candidats. Suite au bon accueil de “Job pour tous”, aussi bien côté candidats que recruteurs, les organisateurs ont donc souhaité déployer l’édition “Job pour Tous & Alternance” sur 3 semaines !

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : Hanploi CED 2018

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir