Contenu principal

Message d'alerte

Affiche de l’opération emploi organisé par le groupe de restauration Flo intitulé "un handicap ne change rien une journée peut tout changer"Acteur important de la restauration française avec plus de six enseignes à thème de la cuisine italienne aux spécialités alsaciennes, le Groupe Flo a ouvert aujourd'hui ses portes dans le cadre d'une campagne d'emploi. Une campagne utile qui à défaut d'emploi permet aux travailleurs en situation de handicap de comprendre que cela n'en est pas un pour accéder à un emploi dans la profession. Ainsi pendant toute la journée et partout en France, 170 restaurants ouvriront leurs portes pour la deuxième fois après une première édition en 2011.

Un excellent moyen pour permettre à des hommes et des femmes en recherche d'emploi de mieux cerner les aléas d'une profession qui demande avant tout un don de sa personne, comme tous les métiers aux services. Ce sont environ 300 travailleurs handicapés qui auront ainsi l'expérience de la restauration, réputée trop souvent non accessible. C'est comme Julien 27 ans, résidants à Lyon et nous confiant que le métier de serveur a toujours été une passion, mais pour lequel il a eu du mal à s'intégrer ses employeurs craignant des crises d'épilepsie. Un métier qu'il exerce pourtant depuis cinq ans maintenant !

Une deuxième édition qui permettra aux participants découvrir les métiers, se mettre en situation, évaluer leurs aptitudes et se voir proposer un emploi à l'issue de la journée. Une marque forte de l'engagement du groupe pour qui seules motivations et compétences font la différence ! À cette occasion partout en France, chacun des restaurants du Groupe FLO accueillera deux travailleurs handicapés pour leur faire vivre le quotidien des équipes. En salle et en cuisine, ils découvriront les exigences des métiers de la restauration, observeront et échangeront avec les professionnels, tout simplement. À la clé de cette journée : la possibilité de rejoindre le Groupe Flo via un emploi, une alternance ou un stage.

Car s'il vrai que la question de l'emploi des personnes handicapées ne se pose pas uniquement lors de la semaine du handicap, ces journées même si leurs réussites sont parfois aléatoire reste un nécessaire surtout en temps de crise et de profession du chômage qui atteint aujourd'hui 22 % chez les travailleurs handicapés. L'essentiel serait d'inviter les entreprises à la création de CDI, car l'autre danger menaçant étant celui de la précarité pratique dans la majorité des contrats.

Malgré tous ces journées sont des opportunités à saisir afin d'envisager un avenir professionnel comme le précise Florent, embauché en CDI comme 1er commis de cuisine à l'issue de la 1re journée du handicap, « C'est faisable ! On n'est pas tout seul. On est accompagné et c'est rassurant. C'est comme une famille solidaire qui nous donne du soutien. C'est tout ce que j'attendais. Enfin une situation stable, un emploi en CDI. C'est revalorisant. C'est un rêve qui se réalise ».

Une initiative qu'il convient de saluer tout de même dans le secteur. Une façon concrète de favoriser le recrutement et l'intégration de personnes handicapées, de sensibiliser les clients et les salariés, d'assurer le maintien dans l'emploi et ainsi, de bousculer les idées reçues en privilégiant l'action aux beaux discours. Une journée marquante qui présente, une fois de plus, des métiers qui débordent d'émotion...

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir