Contenu principal

Message d'alerte

vue extérieur ESAT escolore qui fête ses 30 ans près de Clermont-Ferrand-FL'Association Valentin Haüy fête hier les 30 ans de l'ESAT d'Escolore ouvert, en 1982 dans les locaux d'une ancienne école Micheline fermée depuis les années 70. Un établissement et Service d'Aide par le Travail. Cet établissement médicosocial a pour mission de répondre au projet professionnel des personnes handicapées visuelles. Escolore emploie une cinquantaine de personnes de tout âge travaillant et vivant dans un environnement adapté en milieu rural. Un lieu de vie et de travail que compte l'AVH qui au total, emploie 639 salariés dont 267 sont travailleurs handicapés.

Un accompagnement individuel

« Ils ont un métier, et la reconnaissance qui va avec », affirme Pierre LISZE, directeur depuis un an de l'établissement pour lequel il travaille avec passion depuis maintenant dix ans. Un établissement qui accueille à ce jour 25 personnes dans des studios récemment rénovés. D'autres sont logées indépendamment tout en bénéficiant de l'encadrement social. Il sont ainsi 48 personnes a travailler aux sein de l'ESAT. Des adultes accueillis pour leur handicap visuel avec des troubles associés. Une fragilité prise en compte par l'équipe médico-sociale qui comprend une assistante sociale, un psychologue, un psychiatre, un ergothérapeute et un instructeur en locomotion.

Afin de parvenir à un projet individuel correspondant aux attentes de chacun, l'équipe établit et réétudie régulièrement celui-ci, afin de déterminer leurs objectifs et les moyens d'y parvenir. Un ESAT qui réunit plusieurs activités avec un atelier de conditionnement, une imprimerie, un atelier de cannage, un atelier d'entretien des espaces verts, un service hôtelier et un jardin maraîcher. Une équipe est détachée en milieu ordinaire à la blanchisserie d'un hôpital.

Porte ouverte sur une entreprise d'insertion

Les 30 ans de l'ESAT d'Escolore fêtés le 27 septembre a été l'occasion d'ouvrir l'établissement aux familles, élus et partenaires, dont une délégation du Président du Conseil Général du Puy-de-Dôme, les maires des communes avoisinantes, les agents techniques du Conseil Général et de l'ARS, des directeurs, et représentants d'ESAT membres du réseau ARESTPA Auvergne, mais aussi des IME, le Centre de rééducation pour déficients visuels de Clermont-Ferrand. Un établissement qui a aussi ouvert ses portes au grand public qui a pu participer à des mises en situation de handicap visuelles.

Un établissement siué à 30 kilomètres de Clermont-Ferrand, est à flan de colline. Entourée d'arbres imposants, une grande maison bourgeoise de la fin du XVIIIe siècle : elle est le coeur d'Escolore. Dans l'entrée, un buste de Maurice de La Sizeranne, fondateur de l'Association Valentin Haüy. Puis les bureaux, une vaste salle à manger et les cuisines. Des bâtiments s'ajoutent à l'ensemble avec le foyer d'hébergement. En contrebas, un ancien corps de ferme et sa bergerie, et enfin, de l'autre côté d'une petite route, le potager.

Un lieu de vie aménagé à son goût.

des salariés de l'ESAT avec leurs fruit et légumes produit dans le potagerJean-Claude a 61 ans. Aveugle, il est employé en sous-traitance papeterie, et vit à Escolore depuis sa création. « Tel que c'est maintenant, c'est confortable d'habiter sur son lieu de travail ». Il apprécie de vivre dans « son » studio aménagé à son goût. « C'est un progrès qui m'a motivé dans ma vie professionnelle ! » reconnaît-il. Jean Claude commande chaque semaine des livres en braille et en format DAISY à la médiathèque de l'AVH, s'est mis à l'informatique (sa nouvelle passion) et compte reprendre son accordéon dès sa retraite. Les 30 ans d'Escolore sont l'occasion pour lui de faire un bilan. « Malgré le départ de certains, le personnel m'a bien aidé. J'ai toujours été libre de choisir ma vie. Par le travail, la personne déficiente visuelle découvre la vie, c'est certain. ».

Une entreprise en voie de développement

Le conditionnement industriel représente la part la plus importante de la production de l'ESAT, les ateliers se situent dans les anciennes caves voûtées de la bâtisse principale, peu conçues pour charger et décharger l'approvisionnement. Dans cet espace encombré, les équipes sont installées à de grandes tables. Chacun travaille à de minutieux travaux : étiquetage, empaquetage, filmage dans l'atelier de conditionnement.

Aujourd'hui, ces ateliers sont de moins en moins adaptés aux exigences des services industriels. C'est pourquoi l'Association Valentin Haüy soutient le projet de construction d'un nouveau local de 600 m2, indispensable à l'ESAT d'Escolore. Il comprendra un atelier pour le conditionnement, un autre pour les espaces verts et le jardin, une salle de repos, et enfin une aire de stockage fonctionnelle. Prévu pour l'année 2014, le bâtiment permettra de donner un cadre plus professionnel et mieux adapté aux besoins des employés.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir