Contenu principal

Message d'alerte

un jeune apprenti boulanger deficient mentalDu 12 au 18 novembre 2012, s'est déroulée la semaine de l'emploi des personnes handicapées. Le handicap, qu'il soit physique ou mental, est une question encore trop souvent ignorée dans le monde du travail. La plupart des entreprises se sentent encore démunies face à des salariés fragilisés car elles méconnaissent le problème et éprouvent des difficultés à l'appréhender. Le handicap, qu'il soit physique ou mental, est une problématique encore trop souvent ignorée dans le monde du travail. Et pour cause, la plupart des entreprises se sentent encore démunies face à des salariés fragilisés car elles méconnaissent le problème et éprouvent des difficultés à l'appréhender.

Catherine Agius, responsable du programme Personnes handicapées à la Fondation de France, fait le point sur ce défi pour les entreprises.

Quelle est l'approche de la Fondation de France quant au handicap en entreprise ?

La Fondation de France agit en complémentarité des pouvoirs publics. L'accès ou le maintien à l'emploi devraient être accessibles aux personnes handicapées comme pour tout un chacun. Pourtant, ces personnes sont rarement employées : le taux de chômage des personnes handicapées est de 19%, soit deux fois supérieur à la population "moyenne". Sans emploi, elles bénéficient d'une allocation de base, l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Mais avec 700 euros par mois, ces personnes n'ont accès qu'à un revenu en dessous du seuil de pauvreté.

Les initiatives soutenues par la Fondation de France ont notamment pour objectif de favoriser l'intégration des personnes handicapées dans une vie sociale et professionnelle dite "ordinaire ". En soutenant des valeurs telles que la dignité humaine, l'acceptation de toutes les différences ou l'ouverture pour une société moins cloisonnée, l'objectif est de permettre à la personne en situation de handicap de vivre comme les autres et parmi les autres, y compris dans le monde de l'entreprise.

C'est pourquoi le programme « Personnes handicapées » et le programme « Maladies psychiques et vie sociale des personnes adultes» de la Fondation de France soutiennent des actions transversales : ils sont aussi larges que le nécessitent tous les aspects de la vie sociale et citoyenne. Malgré toutes les difficultés que cela représente, ils ont notamment l'ambition de favoriser l'entrée progressive dans la vie professionnelle de ces personnes et leur maintien dans l'emploi.

Combien de personnes sont concernées par le handicap en France ?

Selon les statistiques, 800 000 adultes bénéficieraient de l'aide de l'AAH. Pourtant, on estime au total que 5 millions de personnes en France sont considérées comme handicapées. Il est important de redéfinir ce qu'est le handicap au travail. Un handicap peut être considéré comme une difficulté à remplir ses tâches professionnelles. Ainsi, un boulanger qui deviendrait allergique à la farine sera dit « en situation de handicap» dans le poste qu'il occupe. Dans le monde du travail, le nombre de personnes touchées par un handicap permanent ou seulement temporaire est donc très important.

Pourquoi est-il important d'agir pour une entreprise ?

D'abord, au nom du principe de non discrimination. L'emploi apporte non seulement une dignité humaine, des revenus issus du travail, mais aussi un lien social dans une société globalement touchée par la solitude. Par ailleurs, les entreprises de plus de 20 salariés sont soumises à un quota de 6% d'employés handicapés, qu'il s'agisse d'entreprises dans le privé ou dans le public. Il s'agit donc d'une obligation légale qui, si elle n'est pas remplie, peut amener à une pénalité financière.

Ensuite parce qu'un salarié en situation de handicap a bien évidemment des compétences. Des études montrent que la valorisation professionnelle de ces salariés contribue à améliorer le niveau de leur performance. Ils attendent précisément du travail une reconnaissance de leur valeur, de leur capacité à contribuer et à participer au développement de leur entreprise. D'autant plus qu'ils ont souvent eu plus de difficultés que les autres à accéder à l'emploi. Compétences et handicap ne sont pas incompatibles, loin de là.

Enfin, accueillir des personnes souffrant de handicap est un moyen de redéfinir ses process. En effet, la question du handicap agit comme un révélateur du fonctionnement de l'entreprise, de ses valeurs en termes de diversité évidemment mais aussi très concrètement sur l'optimisation de ses ressources humaines. Cela permet de pointer très précisément, dans l'accueil de nouveaux salariés handicapés ou pas, les points à améliorer et les meilleurs pratiques à adopter.

En un mot, une telle initiative peut être un levier pour l'amélioration des RH des entreprises.

Catherine AGIUS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir