Contenu principal

Message d'alerte

Temps d_echange_avec_les_entrepreneurs_du_fonds_Impact_PartenairesFrançois HOLLANDE ce mardi 21 avril lors d'une visite dans les quartiers d'une entreprise leader du streetwear en France, à l'Hay-les-roses, en banlieue parisienne, soulignant le dynamisme de l'entrepreneuriat social et sa volonté de le développer. François Hollande a ainsi assisté à la signature d'une levée de fonds de 44M€, baptisée Impact Partenaires 3, pour investir dans les quartiers et soutenir en particulier des initiatives en faveur du handicap, de l'apprentissage et de l'insertion. Le Chef de l'Etat invitant a ne pas "laisser passer cette chance".

« C'est dans les quartiers que les jeunes veulent faire le plus pour la création d'entreprises, c'est là qu'il y a la plus grande envie d'entreprendre, donc on ne doit pas laisser passer cette chance », a souligné le chef de l'État lors de sa visite.

Souscrit par des banques et des compagnies d'assurances comme BNP Paribas, le Crédit Agricole, AXA, Sodexo, mais aussi des banques publiques, comme la Banque publique d'investissement (BPI), ce fonds investira de 200.000 à un million d'euros dans des PME de 1 à 10 M€ de chiffre d'affaires.

« La création d'entreprises est la source de la croissance longue », a insisté le président Hollande qui a également mis en valeur à cette occasion l'Agence de développement économique des territoires dont il avaitSignature avec le fonds d investissement Impact Partenaires annoncé la création le 5 février. Une agence qui devrait opérationnelle en 2016 et aura pour objectif d'offrir notamment un accompagnement « innovant, lisible et simple » aux créateurs d'entreprises, d'abord dans les nouveaux « Territoires entrepreneurs », les anciennes Zones franches urbaines, puis partout ailleurs.

Lors de sa visite de l'entrepôt de Wrung, François HOLLANDE a proclamé sa volonté de « promouvoir, soutenir, accompagner la création d'entreprises dans les quartiers où il y a des envies de créer et pas forcement des possibilités ». « Il y a une très grande volonté d'une partie de la jeunesse de créer leurs propres initiatives, leurs propres emplois, leur propre entreprise» mais « pour cela il faut des fonds », a-t-il relevé.

Reprenant la phrase de son premier ministre lors du congrès du MEDEF, « Vive l'entreprise et vive ceux qui la soutiennent », a conclu le président Hollande à l'issue d'une table ronde avec des entrepreneurs sociaux. « Nous sommes dans un moment essentiel, celui de la reprise des investissements, mais il ne peut pas y avoir d'investissement sans financement, c'est tout le sens de cette initiative », a-t-il encore souligné selon l'AFP.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir